Sur le Covid et les Prisonniers politiques à Yaoundé
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Sur le Covid et les Prisonniers politiques à Yaoundé :: CAMEROON

Alors que le ministre d’Etat, Marafa Hamidou Yaya sort à peine de l'hôpital, convalescent du Covid, et retourne dans le donjon personnel du Nnôm Ngui (Chef des chefs Bulu, Paul Biya) où il est séquestré depuis bientôt une décennie, nous nous demandons combien de Camerounais ordinaires continuent de soutenir véritablement le régime de Yaoundé avec ses défaillances morales spectaculaires et se résignent avec le refus délibéré de reconnaître les formes extrêmes d'injustice et de privation?

Qui continue réellement de prêter allégeance au Nnôm Ngui et à son ordre social cruel où quiconque est perçu comme une menace pour le régime est privé de ses droits inaliénables et mis à sa « bonne » place, qui se trouve dans les cachots privés du président?

Au CL2P, nous continuerons de remettre en question la réalité incontestée voulue immuable d’un pouvoir au fait de sa popularité après 40 ans de terreur répressive. Et comprenons que les normes et les institutions démocratiques sont importantes. Le Cl2P sait cependant que certaines personnes sont plutôt heureuses quand le régime de Yaoundé traite les autres comme de la merde ... à condition que ce ne soit jamais eux qui en soient les victimes.

Le plus étrange est que beaucoup d'imbéciles s'imaginent vraiment que l'autoritarisme ethnofasciste manipulateur et le despotisme légal le seront pour toujours, puisque le régime de Yaoundé travaille dur pour normaliser l'oppression depuis quatre décennies. Au CL2P, cependant, nous n'allons pas attendre que le Nnôm Ngui et son régime s'effondrent pour devenir de véritables opposants à leur système totalitaire. Ils travaillent certes d'arrache-pied pour éviter leur dernier jour au pouvoir, mais, nous ne sommes et ne serons jamais des imbéciles de girouette.

Aussi nous ne sommes et ne serons jamais timides pour dire et décrire ce qu’est vraiment le régime de Yaoundé et son Nnôm Ngui.

Ce ne sont pas des patriotes. Ce sont des ethnofascistes. Leur objectif est le contrôle et le pouvoir total, l'antithèse de l’auto-détermination et de l'auto-gouvernance qui sous-tendent les gouvernements démocratiques.

Ils sont, en effet, comme la plupart des fascistes et ethnofascistes, c’est-à-dire démagogiques, populistes, grossièrement ridicules, dangereux et cruels.

Commencez donc par les appeler et nommer par ce qu'ils sont, et alors un nombre croissant de gens en prendront pleinement conscience en se focalisant notamment sur leur propre expérience malheureuse ces quatre dernières décennies au Cameroun, sachant que malgré son culte d'immortalité obscène, le régime de Yaoundé ne pourra pas échapper à son horloge biologique.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P

http://www.cl2p.org 

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo