Flou autour de la mort d’une enseignante à Yaoundé
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Flou autour de la mort d’une enseignante à Yaoundé :: CAMEROON

La famille de Charlotte Ngono suspecte son époux, un officier de l’armée marine qui serait violent.

Carelle Anastasie Brenda Mimboe n’en revient toujours pas. L’orpheline ne se confiera plus à sa mère. Claire Charlotte Ngono épouse Mendo âgée de 45 ans est passée de vie à trépas dans la nuit du 12 mai. Le drame est survenu au quartier Odza à Yaoundé au lieudit « Borne 12 » au domicile du couple. C’était apparemment une nuit pleine de tension dans la maisonnée du couple Mendo à en croire la fille de la défunte. « Autour d’une heure du matin, j’ai entendu des éclats de voix qui provenaient de la chambre de maman. Au bout de quelques minutes, mon beau-père est descendu et il est remonté dans la chambre avec sa mère mais elle n’a pas pu calmer les tensions. J’ai été appelée à mon tour. J’ai répondu par la négative parce qu’à chaque fois que je me mêlais de leurs affaires, il disait que je défends ma mère et j’étais mise à la porte », confie encore sous le choc cette étudiante en psychologie.

De violentes disputes étaient courantes au sein du couple. Et Carelle Anastasie Mimboe savait que comme à l’accoutumée, le mauvais le vent allait passer. Une fois le calme revenu, elle décide d’appeler sa mère. Ses appels sont immédiatement renvoyés dans la messagerie vocale. Elle s’inquiète et continue d’insister. Lors d’un énième essai, son beau-père décroche et aurait été grossier au bout du fil. C’est à cet instant qu’elle va s’armer de courage en décidant d’aller toquer à la porte de la chambre du couple. Elle tambourine la porte en vain. « Je me suis rendue sur le balcon et à partir de la fenêtre j’ai aperçu ma mère assise non loin de la penderie. Il y avait des habits autour elle.

Elle ne respirait plus. Je me suis mise à pleurer et à hurler au secours. Mon frère par alliance qui vit avec nous a accouru et a défoncé la porte. Sa grand-mère et lui ont transporté maman dans la voiture et nous nous sommes rendus dans un hôpital au quartier Ekounou. C’est dans cette formation sanitaire que le décès de ma mère a été constaté. Nous avons été rejoint par son époux et après nous sommes allés avec mes oncles maternels à la brigade pour faire une déposition », relate-t-elle d’une voix chancelante. Rendus à la brigade d’Etoudi, Clément Raoul Mendo, le principal suspect « va déclarer que son épouse s’est suicidée à l’aide d’une cravate ».

Une déclaration battue en brèche par les proches de la défunte. « Bien que souffrant le martyr, ma mère ne pouvait pas se suicider. Elle est venue dans ma chambre quelques heures avant la dispute et nous avons blagué. Elle était pleine de vie », soutient l’orpheline âgée de 21 ans. Et d’ajouter avant de fondre en larmes : « Elle était mon père et ma mère. Que vais-je devenir sans elle ?»

D’après ses proches, cette originaire de Zamengoe, -département de la Lekié, région du Centre- était une femme très réservée, tolérante, gentille, patiente et surtout une épouse dévouée. Ces qualités auraient amené cette enseignante d’Economie sociale et familiale (ESF) au Lycée bilingue d’Etoug-Ebe à Yaoundé à pardonner plusieurs écarts de comportement de son époux, un officier de l’armée marine. À en croire l’un de ses frères, elle a adopté plusieurs enfants de son mari.

« Comme elle n’avait aucun enfant avec lui, par amour, elle a reconnu sept des enfants de son époux. Ils ont été faits hors mariage. Plusieurs femmes venaient abandonner leurs enfants en bas âge devant la maison familiale de ma sœur. Ils étaient immédiatement adoptés par cette dernière. Charlotte a passé 21 ans de vie commune avec son époux. Il l’a épousé seulement le 10 février 2018. Elle est née le 18 août 1976 », confie monsieur Onana. Une enquête a été ouverte et l’officier Clément Raoul Mendo serait en garde à vue à la brigade de Mfou. « Vivement que justice soit rendue. Ce crime ne doit pas resté impuni», souhaite de tout cœur ce dernier.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo