Cameroun: CONSOLIDONS NOTRE NATION,  NOTRE PAYS, SAUVONS LE KAMERUN!
CAMEROUN :: POINT DE VUE

Cameroun: CONSOLIDONS NOTRE NATION, NOTRE PAYS, SAUVONS LE KAMERUN! :: CAMEROON

Le climat politique délétère actuel n'est pas une nouveauté au Kamerun.

Il a été pensé par les français et Ahidjo depuis les années 60 et poursuivi par son successeur Biya.
Le Kamerun serait l'un des meilleurs états d'Afrique s'il n'avait pas eu la mauvaise fortune d'avoir des enfants du genre Ahidjo et Biya qui ont oeuvré à tuer l'indépendance, la souverainété  et la démocratie voulues pour  notre pays par les Manga, Mbida, Um, Assalé, Moumié, Ekwé, Ossendé, etc.

Nous traversons  avec notre pays un moment plus que jamais risqué où les billets d'un papier sans valeur appelé cfa et des promesses d'une coptation achètent facilement des prolétaires. Les valeurs, les vraies sont remplacées par de l'hybridisme coloniale et le capitalisme à outrance.

Mais peut-on reprocher à quelqu'un qui ne se donne aucune valeur et n'a d'ambitions qu'une ascension sociale sans sacrifice de vouloir s'enrichir au détriment de la collectivité, de la Nation? De vouloir rester au pouvoir, local comme national ad vitam?

Peut-on reprocher à un incompétent qui se croit puissance inattaquable de s'investir dans la continuité de son exacerbante médiocrité par l'oppression et une condescendante arrogance, qui, au lieu de former des leaders dans nos universités, corrige des fautes d'orthographe de ses concurrents politiques?
Peut-on lui reprocher son envie animale de museler les libertés d'opinion et celles individuelles? Non, ça serait  irrationnel.

Ce que par contre, tous ces prélats de la dominance minoritaire oligarchique ignorent, c'est que la majorité silencieuse observe la scène. Cette majorité qui ne dit jamais rien est un peuple mature qui dira son mot le moment venu.
 Il a l'air absent, mais il est là, observe tout, rumine et prend des notes. Il est EXTREMEMENT OBJECTIF et nous surprendra.

La politique pour le progrès ce n'est pas un débat de personnes. C'est un débat d'idées.
La médiocrité des partis  de la non majorité gouvernementale trouve son existence dans la corruption et l'irresponsabilité de certains "leaders" qui ne rêvent que de faire partie de la mangeoire.
Ils n'ont réellement pas d'ambition et sont prêts à accompagner un "dauphin" de la fénéante (pas conne) majorité présidentielle fut-il quelqu'un qui a détruit nos forêts, n'a payé aucun impôt au Kamerun et laisse de nombreux villages exposés à la désertification et contribue au réchauffement climatique.

Le risque, oui le risque désormais c'est la majorité silencieuse qui apprend tous les jours, elle lit le monde, a marre de l'impérialisme et de ses agents endogènes, réalise son potentiel critique  et s'apprête à mettre fin à ces attentats idéologiques introduits dans notre société démocratique en gestation par Ahidjo et sa suite.
Le Kamerun appartient à TOUS les kamerunais.
J'invite les médias de chez nous à embrasser et promouvoir cette vision d'une Nation Kamerunaise inclusive, une Nation Fédérale Communautaire, la seule solution contre des successions au forceps, non démocratiques.
Lorsque j'essaye de regarder la télé de chez nous, je m'ennuie. C'est fade, ça parle des gens et non des idées,  ça clashe là où une réflexion scientifique et sociopolitique soutenue doit prévaloir, ça vindicte, ça évite les vraies problématiques telles que des politiques publiques pertinentes et fait écho du sans importance. Pourquoi?
Pourtant ça devrait  marteler l'idée des inscriptions massives sur les listes électorales, défendre le consommateur, protéger les enfants et victimes des abus, vanter les réussites locales, donner de l'espace à l'innovation, porter une critique objective sur la gouvernance locale et nationale,... que nenni.
Nous savons tous que c'est cela qui nous permettra d'avoir plus citoyens qui soutiennent les personnes engagées dans les reformes dont notre pays a tant besoin pour s'affranchir des coptations absurdes de salons et de la gouvernance embuscadière par la médiocrité.

Les kamerunais méritent respect et un environnement propice à l'explosion de son génie créateur au service du développement durable. Point besoin d'équations alambiquées, et tout commence par une information dépourvue d'enjolivures, la liberté de choisir  et la formation de la plus grande richesse possible, une ressource humaine avisée de qualité.
Les responsables de nos malheurs sont connus, sans pour autant demander de les huer ou les oublier, ça sera incongrue de ma part, nous devons avancer, progresser et les attaques aux personnes ne servent pas la cause des progressistes que nous sommes dans notre majorité.

Je m'adresse une fois de plus aux femnes et aux jeunes. Levons-nous et faisons notre part dans nos communautés. Les hommes et les seniors ne nous cèderont pas la place bon gré. Nous devons les y forcer. Soyons ces Leaders dont nos enfants ont besoin pour leur sécurité.
Nous avons un pays, une Nation à sauver et à consolider.

Je compte sur vous, sur nous TOUS.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo