LA DIVERSION DU CODE ELECTORAL
CAMEROUN :: POINT DE VUE

CAMEROUN :: LA DIVERSION DU CODE ELECTORAL :: CAMEROON

L’élite postcoloniale a mille ruses pour ne pas lâcher le pouvoir monstrueux dont elle a hérité de son ancêtre, le pouvoir colonial.

Sous la pression des populations, et notamment, des Anglophones, le Gouvernement néocolonial a fait semblant de céder en accordant une pseudo-décentralisation à laquelle non seulement il ne croit pas, mais sur laquelle il espère revenir sitôt les Amba Boiys vaincus.

Les preuves sont là : lors du Grand Dialogue National, il avait expressément décidé d’affecter 15% des ressources publiques aux Régions. Avec l’élection des Conseils Régionaux en décembre, on attendait légitimement le transfert immédiat de ces ressources pour témoigner de la bonne foi de la bureaucratie centrale.

Malheureusement, nous sommes déjà en Avril et rien ne se passe. Bien plus, alors qu’on attendait les séances budgétaires des Conseils Régionaux avec les 15% de ressources promises, voilà que cet instrument qu’on nous a présentés comme le fait de l’accélération de la décentralisation est subrepticement mis sous l’éteignoir, et personne n’en parle plus !

À contrario, on nous amène la diversion du Code Électoral. Mais un Code Électoral pour servir à quoi ? Le Code Électoral n’est qu’un mécanisme pour avoir des postées électifs dans un modèle donné d’État ; modèle qui lui-même être intrinsèquement mauvais !

Mais que nous importe-il que les députés soient élus avec des règles qui satisfont tout le monde, si l’Assemblée n’a aucun pouvoir ? Que nous importe-il que les Conseils Régionaux soient élus suivant un bon Code Électoral si leurs 15% de ressources publiques continuent à être confisquées par la bureaucratie centrale ?

Le vrai et seul combat du Cameroun est la forme de l’État et l’éparpillement du monstrueux pouvoir d’Etoudi entre les Régions. Il faut définitivement mettre fin à un modèle de gestion où un seul individu, se prenant pour une divinité magique, confisque entre ses mains tous les 5.000 Milliards du budget de la Nation, au prétexte qu’il incarne l’unité nationale.

Il n’incarne rien du tout ! C’est tout simplement une ruse de l’élite néocoloniale pour confisquer les ressources de la nation et entretenir une vie parasitaire à Yaoundé et Douala. C‘est tout !

Cela signifie tout simplement que la seule réclamation pertinente des partis politiques et de la société civile aujourd'hui, c’est le transfert immédiat des 15% promis aux Régions devant le monde entier et devant témoins.

Le reste n’est que verbiage.

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo