Qui est l'auteur de Emmanuel Kemta, la bête noire du couple présidentiel camerounais ?
BELGIQUE :: LIVRES

BELGIQUE :: Qui est l'auteur de Emmanuel Kemta, la bête noire du couple présidentiel camerounais ? :: BELGIUM

Il s'agit bien de Hugues Seumo, toujours très effacé, souriant, calme et très réservé.

Il a toujours été ainsi, depuis le lycée mixte de Mbalmayo dans la région du Centre au Cameroun où je l'ai connu, depuis lors, nous sommes restés en contact malgré la distance qui nous sépare depuis des années,

En 91-92, il était déjà rédacteur en chef du  Club journal du Lycée Mixte de Mbalmayo devenu à ce jour bilingue. Parmi ses collaborateurs, on reconnaîtra entre autre la journaliste Justine Enyengue de la CRTV Est, le journaliste Jean Claude Betala, le journaliste Jean Claude Mbede, le commissaire divisionnaire: Desire Essomba, le Magistrat Menguele Pierre, le journaliste Patrice Mvoé de la CRTV, l’avocat Jacques Megam du Barreau de Lyon, Omgba Pinon, Juriste et analyste du football au Cameroun.

L'on se rappelle que le 21 juillet 91, alors que le couple présidentiel camerounais se rendait à Mvomeka'a, lors de leur escale à Ngalan (Mbalmayo), l'équipe du journal du LYMBYO était en reportage pour le compte du championnat de vacances. Hugues Seumo étant au courant de la présence du chef de l'Etat camerounais auprès du stade de football, s'est précipité avec son micro auprès de ce dernier pour lui piquer un mot. Empêché par la garde rapprochée de Paul Biya, c'est son épouse Jeanne Irene Biya qui demandera à la garde présidentielle de laisser le jeune poser ses questions au chef de l'Etat. A la question de savoir l'état d'esprit qui anime le chef de l'Etat lors de son escale à Ngalan. Celui ci répondra à Monsieur Seumo qu'il est content de voir une jeunesse courageuse, déterminée à entreprendre. Cette phrase sonnera comme un glas dans la ville de Mbalmayo où le préfet de l'époque Ndongo Ndongo va la relayer sur les hauts parleurs lors de la fête de la jeunesse de février 1992. Le Premier adjoint préfectoral (Mbog Mbog Emile) se chargera de graver ces paroles dans les CD disponibles jusqu'à ce jour dans les archives de la préfecture de Mbyo. Et dire que depuis des années, cette jeunesse dont parlait Paul Biya est abandonnée par un pouvoir dit juvénophobe...

Il était encore celui là qui donnait des nouvelles de la ville de Mbalmayo à l'émission Sacré Mercredi animée par Joly Nib Ngom et J.Remy Ngono. Idem pour le journal Le Messager des Jeunes dirigé par Félix Péné et Simon Inou, dont il était le correspondant à Mbalmayo.

A Douala pendant les vacances en 91-92, il était toujours en studio lors de l'émission La Matinale animée par Daniel Zock Ambassa, de la Suelaba FM 105, la toute première station commerciale de Douala, crééé le 6 mai 1992. 

Au courant des années 93-94, Hugues Seumo était toujours écouté au cours de l'émission , Espace Littoral vacance (ELVA), à travers ses chroniques pures mures et bien dosées. De cette émission, des stars du micro naîtront comme Paul Tchakounté, Victorien Aurelien Beumo etc,. 

En 1995, le Pr Gervais Mendo Ze alors directeur de la CRTV en tournée de travail à Douala invite Hugues SEUMO en compagnie de Judith Claire Enyengue à une séance de travail où il leur est proposé de poser leurs valises à Bertoua pour le lancement de la chaîne commerciale en cours de création.

Il faudra souligner que cette proposition avait été faite en 1992 au DG de la CRTV par Daniel Zock Ambassa. Dommage que ce dernier décédera le 16 novembre 1992 des suites d'un accident de la circulation.

Seule Judith Claire Enyengue y sera de la partie CRTV en 1997.

Hugues Seumo renoncera à cette offre de recrutement à la CRTV. Lui seul sait pourquoi... Peut être lorgnait-il un poste de commissaire de police car,  il venait d’être définitivement admissible ?

1997-1998, Hugues Seumo sera injustement écarté de la liste des candidats définitivement admis à l'école nationale de police après une réussite claire et nette, Parmi les promotionnaires, l'on retrouve le Commissaire EBENE Léopold,  Claude Ambiana, Officier de police principal Kameni Louis, Commissaire Jean Bertrand Amanya etc.

1996: Hugues Seumo publie aux éditions Trois Rivières,son essai intitulé, Les ordures de la république.
1998: Publication dans les notes collectives des Editions Bajag-Meri, Paris de La problématique du cadi en pays Bamiléké au Cameroun
1999: Essai poétique de la rive droite à la rive gauche du fleuve Mungo, Editions Trois Rivières
2000: Entretien- livre avec  Mgr  Georges Siyam, administrateur apostolique du diocèse pendant les dernières années de l'épiscopat d'Albert Ndongmo, Editeur, Diocèse de Nkongsamba
2002: Haro sur l'exposition des pygmées Baka en Belgique, Ed Liberal

En 2000, Hugues Seumo obtient le Prix d’excellence ONUSIDA de la presse écrite. Parmi les laureats figurent 1- Marie-Noëlle Guichi, «Un hôpital du sida à Yaoundé: l’enfer des personnes à risque», Le Messager du 29 décembre 2000. 2- Isidore Mendeng et Waffo Mongo, Dossier «Spécial lutte contre le sida», Cameroon-Tribune du 18 août 2000. 3- René Dassié, «Lutte contre le sida : 10 questions pour comprendre », Le Messager du 26 avril 2000. 4- Hugues Bertin Seumo, «Sida, La jeunesse camerounaise en danger», La Nouvelle expression du 25 août 2000. 5- Irene Morikang, «Aids: the days of doubts are over», Cameroon-Tribune du 5 août 2000.

D'autres publications de Hugues Seumo suivront à savoir, 
Les Aventures de Nana, 
Matonge, une petite Afrique au cœur de Bruxelles, 
Le dé-confinement
La Nouvelle école, et aujourd'hui, 


Emmanuel Kemta, la bête noire du couple présidentiel camerounais

Vous pouvez lire cette dernière parution en l'achetant en ligne sur ce lien

Ou en librairie

Lire aussi dans la rubrique LIVRES

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo