Franc CFA : Qu'est-ce que la parité fixe ?
CAMEROUN :: FRANCAISCAMER

CAMEROUN :: Franc CFA : Qu'est-ce que la parité fixe ? :: CAMEROON

LA FIN DU MATANGO

En attendant que Ngoh Ngoh fasse lire au vieux Biya son habituel discours fumeux et vide de sens du 31, et en attendant que l'effet du vin de palme ait disparu des neurones de ceux qui s'agitent encore sur la fin des accords coloniaux, nous allons nous intéresser à l'une des (très nombreuses) clauses du Franc CFA à savoir : la parité fixe.

Car beaucoup savent que le franc CFA est un fléau et une calamité historique, mais sans toujours pouvoir expliquer pourquoi c'en est une.

SO, LA FIXITÉ DES PARITÉS C'EST QUOI ?

Imaginez un monde composé de trois pays : la Bahamie, le Mvomekan et le Bamendal. Chacun de ces pays possède sa propre monnaie, à savoir : le Bah, le Mvom et le Bam. Et chacune de ces monnaies a exactement la même valeur envers les deux autres. C'est-à-dire que 1 Bah est égal à 1 Mvom et égal à 1 Bam.

Sauf que dans cette histoire, le Bam est lié au Mvom par le principe de la parité fixe. Cela signifie qu'il est impossible pour le Bamendal de modifier la valeur de sa monnaie, ni en l'augmentant (ce qu'on appelle l’ évaluation), ni en la diminuant (ce qu'on appelle la "dévaluation"). Autrement dit, quelle que soit la situation économique ambiante, le Bamendal (pauvre de lui) n'a aucun pouvoir de fluctuation (c'est-à-dire de mouvement) monétaire.

Et les choses ne s'arrêtent pas là. Car puisque c'est le Mvomekan qui commande, il est le seul à pouvoir contrôler les fluctuations. C'est-à-dire que lui, peut décider de modifier la valeur de sa monnaie, en fonction de son économie à lui. Illustration :

Imaginons que le Mvomekan fabrique des voitures qu'il vend à 1 Mvom vers la Bahamie. Les Bahamiens achètent donc cette voiture à 1 Bah (puisque les deux monnaies ont la même valeur). Sauf qu'un beau jour, le Bamendal aussi se met à fabriquer des voitures et aimerait concurrencer le Mvomekan sur le marché bahamien, en baissant ses prix. Il souhaite par exemple vendre une voiture à 0,5 Bam (et donc à 0,5 Bah, puisque la valeur est la même).

Il ne pourra pas faire cette manœuvre, puisque le mécanisme de la parité fixe imposée par le Mvomekan l'en empêche.

Par contre, si le Mvomekan décide d'augmenter la valeur de sa monnaie, en décrétant par exemple que désormais, 1 Mvom = 2 Bah, la valeur du Bam va également augmenter de manière automatique, pour avoir désormais aussi : 1 Bam = 2 Bah (puisque le Mvom et le Bah doivent conserver la même valeur l'un par rapport à l'autre en raison de cette maudite parité).

En d'autres mots, les voitures vendues par le Bamendal vont coûter le double de leur prix en Bahamie, alors que c'est le Mvomekan qui a évalué sa propre monnaie, sans consulter personne.

Ce qui signifie que les mouvements monétaires et la valeur de l'argent qui circule au Bamendal ne dépendent pas de l'économie réelle du Bamendal, mais plutôt de celle d'un autre pays, le Mvomekan, et varient en fonction de ce dernier. Ainsi se présente un pays hors-sujet.

C'est comme si sur un étal de tomates au marché, on vous interdisait de baisser les prix pour attirer plus de clients, et que c'est votre voisin de hangar qui décidait de vos prix, en fonction de sa volonté à lui, et non de l'évolution de votre commerce !

NOUS Y VOILÀ !

C'est exactement ce que fait la France envers ses États vassaux, parmi lesquels la Crevettonie. La parité fixe de l'euro au franc CFA se décline comme suit : 1€ = 655 FCFA. Et cela ne bougera pas, tant que la France n'aura pas décidé, selon sa propre situation économique à elle, d'une évaluation ou d'une dévaluation (comme en janvier 1994 où les dirigeants Africains furent informés par téléphone que leur monnaie était dévaluée, ou comme avec la mise en service de l'euro en 2002, où les rapports actuels furent décidés, à 6000 km de Yaoundé !).

La stupide erreur que les enfumeurs du régime répandent çà et là, c'est de faire croire que pour avoir une économie forte, il faut avoir une monnaie forte. C'EST ARCHI FAUX !!! Même le dernier des idiots sait que les prix les plus bas sont les plus attractifs, surtout quand vous ne produisez pas la même qualité que les pays développés, habitués de longue date au luxe.

La Chine est aujourd'hui l'un des premiers réservoirs mondiaux de devises (une devise désigne toute monnaie étrangère à la monnaie locale d'un pays. Ex : l'euro est une devise aux USA, et le dollar est une devise en Europe). Et si la Chine y est parvenue, c'est parce qu'elle a réussi à s'attirer la clientèle mondiale en vendant ses produits à des prix imbattables. Puisque le marché international échange principalement en dollars, elle s'est constituée des réserves faramineuses (plus de 3000 milliards), qui lui permettent de financer ce qu'elle veut, qui elle veut, où elle veut ...

... Et même de racheter des bons du trésor (la dette publique américaine), en prêtant carrément de l'argent aux USA ! En effet, la Chine est le deuxième créancier (prêteur) des États-Unis, avec plus de 1000 milliards de dollars, juste derrière la Federal Reserve (la banque centrale américaine).

Quelle classe !

Pourtant, le Yuan chinois est 6 fois et demi plus faible que le dollar, et 8 fois plus faible que l'euro !

EN BREF :

Pendant que le colonisateur vous tient par la corde au cou avec sa monnaie (Franc des Colonies Françaises d’Afrique), et ses engrenages de parité fixe, la seule chose que des OVNI comme Atanga Nji savent faire, c'est de fixer Maurice Kamto de ses gros yeux, et de se convaincre que c'est lui la cause du sous-développement.

Or un roi incompétent et inutile continue de nourrir l'impérialisme.

Lire aussi dans la rubrique FRANCAISCAMER

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo