CAMEROUN :: GENERATION-90 RECLAME JUSTICE POUR LE JOURNALISTE WAZIZI! :: CAMEROON
CAMEROUN :: GENERATION-90 RECLAME JUSTICE POUR LE JOURNALISTE WAZIZI! :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: GENERATION-90 RECLAME JUSTICE POUR LE JOURNALISTE WAZIZI! :: CAMEROON
  • Correspondance : GENERATION-90
  • samedi 06 juin 2020 19:18:00
  • 924

CAMEROUN :: GENERATION-90 RECLAME JUSTICE POUR LE JOURNALISTE WAZIZI! :: CAMEROON

GENERATION-90 a appris avec la plus grande consternation les informations, révélées par Equinoxe Television, confirmant la mort du journaliste Samuel Abuwe (Wazizi), enlevé à Ekona, dans la Région du Sud-Ouest, et gardé au secret par l’armée camerounaise depuis le mois d’Août 2019.

Dans un cynisme inqualifiable, ceux qui ont enlevé et séquestré Wazizi, n’ont jamais daigné donner suite aux nombreuses démarches de sa famille, ses proches et ses avocats pour le localiser et savoir le sort qui lui avait été réservé. 

Les informations faisant état du décès du journaliste, indiquent que depuis son enlèvement en Août 2019, Wazizi a été l’objet de sévices corporels atroces et d’actes de torture récurrents ayant entraîné sa mort. Depuis combien de temps Wazizi a-t-il été tué? Où se trouve sa dépouille? Qui sont ses tortionnaires? Qui a donné l’ordre de le torturer? Pourquoi l'armée a-t-elle voulu cacher ce crime odieux?

Autant de questions auxquelles il est urgent de trouver des réponses.  

Pris de court par les révélations des médias sur la mort du journaliste Wazizi, et face au mécontentement de la corporation des journalistes, le porte-parole de l'armée camerounaise s’est empressé de publier un long communiqué, le 05 Juin, dans lequel il reconnaît que “le journaliste Samuel Wazizi est mort de maladie depuis le 17 Août 2019 et sa famille aussitôt informée”.

Le démenti cinglant de la famille du défunt, qui nie avoir été informée aussi bien du lieu de détention de Wazizi que de son décès, montre bien que la déclaration de l'armée est truffée de nombreuses contrevérités qui suscitent davantage d’interrogations qu’elle ne donne des réponses pertinentes aux conditions de l’assassinat du Journaliste.

En effet, la sortie maladroite du porte-parole de l'armée cache mal l’embarras de la hiérarchie militaire face à cet autre crime odieux.

Considérant tout ce qui précède, GENERATION-90:

1. Tient à présenter ses condoléances les plus émues à la famille du journaliste assassiné ainsi qu'à la grande famille de la presse camerounaise si durement éprouvée;

2. Condamne avec la dernière énergie, l’assassinat barbare et cruel du journaliste Wazizi, qui nous ramène à l'époque reculée du parti unique et de sa machine répressive qui ont ôté la vie à de nombreux citoyens de ce pays, coupables d’avoir eu une opinion différente de celle du  régime au pouvoir;

3. Exige des autorités camerounaises:
●La mise sur pied d’une commission d’enquête indépendante pour faire toute la lumière sur les circonstances de l’enlèvement, de la séquestration, de torture et de la mise à mort de Samuel Wazizi;

●La révocation immédiate de toutes les autorités administratives, politiques et militaires qui ont participé à quelque titre que ce soit à la chaîne des événements tragiques ayant conduit à la mort de Samuel Wazizi;

●Des poursuites judiciaires transparentes contre toutes les personnes soupçonnées, à quelque titre que ce soit, d’avoir joué un rôle dans ce drame;

●La mise en place d’une procédure spéciale de reconnaissance du drame que vit la famille de Wazizi et les moyens de réparation.

● Appelle l’ensemble des forces progressistes à se regrouper autour d’une dynamique de lutte contre l'impunité au Cameroun, afin de contraindre le régime liberticide à mettre fin aux exécutions extrajudiciaires qui sont devenues une mode de gouvernance dans notre pays, et à ouvrir des procès contre tous les auteurs de ces actes barbares qui ternissent l’image du Cameroun .

En tout état de cause, GENERATION-90 rappelle que les massacres des civils, les enlèvements et séquestration, la torture, les disparitions forcées, et tous autres actes ignobles commis dans les régions en guerre du Nord-Ouest et du Sud-Ouest n’apporteront aucune solution à la crise et à la guerre. Ces actes feront l’objet, tôt ou tard, de procédures judiciaires appropriées contre leurs auteurs et commanditaires. 

Fait le 06 Juin 2020
 
Pour le Comité Exécutif de GENERATION-90, 

TENE SOP, Coordonnateur  Général  
JOMBWE MOUDIKI, Secrétaire Général 

06juin
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo