CAMEROUN :: Covid-19: Douala, les chiffres qui inquiètent :: CAMEROON
CAMEROUN :: Covid-19: Douala, les chiffres qui inquiètent :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Leandre Ndzie
  • dimanche 31 mai 2020 09:42:00
  • 1968

CAMEROUN :: Covid-19: Douala, les chiffres qui inquiètent :: CAMEROON

Malgré les efforts entrepris par la mairie de la ville de concert Avec les mairies d'arrondissements, le nombre de cas ne cesse de croître dans la capitale économique du Cameroun

C'est le sombre constat qui a été fait lors de la désormais traditionnelle rencontre entre le Maire de la ville et les maires d'arrondissements qui s'est tenue ce vendredi à l'hôtel de ville de Bonanjo.Cette rencontre hebdomadaire initiée par le Maire de la ville depuis le début de la pandémie sert de baromètre local dans le but de mieux évaluer l'évolution du virus dans la ville ceci A partir des rapports chiffrés de chaque mairies.

A quelques heures de la rentrée scolaire , il a paru opportun à Roger Mbassa Ndine de faire un premier bilan chiffré du comportement des doualais face au Covid19.

C'est donc Le Dr Sollè Jérémie en sa qualité de coordonateur du plan de Riposte contre le Covid-19 qui a édifié l'assistance sur ces chiffres en effet, il en ressort qu' au 29 mai 2020, 5 642 personnes ont été testées à Douala. Parmi elles , 1 431 sont positives soit un pourcentage de 25,36%. 65 personnels de santé se sont vus infectés soit 4,54 %, le nombre de décès confirmés au coronavirus quand à lui est de 71 pour un taux de létalité global 4,26 %.

Même si le Dr Sollè note qu'en plus de ces décès confirmés, il existe d'autres décès (une bonne soixantaine) qui sont considérés comme suspects.

Il est donc clair que malheureusement, Toute la capitale économique est touchée par le virus Mais certains quartiers le sont plus que d’autres. Et des raisons pour le justifier ont été évoquées lors de ce point. « Une grande densité à Douala 1er et Douala 2è épidémiologiquement, c’est pratiquement la même chose. Il se trouve que Dans certains districts donc, le problème se pose et Pourquoi cela ? Certaines personnes pensent que c’est la maladie des bourgeois, ce qui est totalement faux. Juste que lorsqu’une personne célèbre décède, tout le monde est au courant. Mais quand la ménagère, la bayam sellam qui meurent tous les jours, on ne le dit pas assez . Une autre explication, c’est parce que c’est dans ces deux districts (Douala 1er, Douala 2è) que nous tous nous convergeons », observe Dr Sollè, pour qui Douala 5 è fait également partie des zones de Douala les plus touchées du fait de la présence de nombreux bars et autres boites de nuit.

L'autre particularité du comportement du virus dans la ville de Douala est que contrairement aux métropoles occidentales où la grande majorité des cas sont enregistrés chez les personnes dites du troisième âge, ici ce sont plus les personnes dont l'âge varie entre 30 et 39 ans qui sont les plus infectées « Nous nous rendons compte que l’âge le plus infecté se situe entre 30 et 39 ans. Les petits enfants avant 4 ans, il y a eu un cas, et jusqu’à 19 ans, l’épidémie est marginale et à partir de 29 ans, ça monte. Le nombre de morts suit le rythme des contaminés », dira le Dr Sollè.

A la fin de l'exposé du Dr Sollè Jérémie, le maire de la ville a tout de même rappelé que la rentrée scolaire sera effective ce lundi 1er juin dans la ville de Douala et pour celà des dispositions ont été prises afin que chaque maire d'arrondissement supervise les sessions de désinfection dans les différents établissements scolaires de sa circonscription ce qui est entrain d'être fait. Ce qui a justifié l'octroi a ces maires d'une nouvelle dotation en matériel de lutte contre le Covid-19.

31mai
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo