CAMEROUN :: Spectacle de la haine de soi et de la RÉPRESSION à Yaoundé :: CAMEROON
CAMEROUN :: Spectacle de la haine de soi et de la RÉPRESSION à Yaoundé :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : CL2P
  • vendredi 10 avril 2020 15:31:00
  • 4047

CAMEROUN :: Spectacle de la haine de soi et de la RÉPRESSION à Yaoundé :: CAMEROON

La récente intervention de Madeleine Tchuente, inamovible ministre de la recherche scientifique, comme son patron porté disparu Paul Biya, démontre à quel point cette crise sanitaire est aggravée au Cameroun par une crise de gouvernance, de légitimité, et de compétence face à une catastrophe de dimension apocalyptique.

Ainsi, au lieu de fournir des informations et des services dont les Camerounais ordinaires ont désespérément besoin pour sauver leurs vies, la ministre s'est lancée dans des platitudes et des clichés comme si ses propres conneries importaient plus que le virus.

Dans sa lancée, avec un dédain particulièrement insupportable envers les Camerounais ordinaires, elle a en fait blâmé la crise et n’a pas su montré la compassion attendue, prisonnière qu’elle est de ses clichés et stéréotypes qui traduisent finalement une haine de soi profonde et incurable.

Ce manque de compassion s'exprime également avec les priorités du régime qui continue de traquer la soi-disant opposition et les journalistes, tout en permettant au coronavirus d'infecter autant de CAMEROUNAIS ordinaires QUE POSSIBLE…... Pendant que les autres demeurent par pure méchanceté enfermés dans des mouroirs concentrationnaires.

Au fond ces pratiques gouvernementales sont historiquement déterminées par ce qu'Achille Mbembe appelle Nécropolitique, qui est le pouvoir souverain du dictateur de déterminer qui devrait vivre et qui devrait mourir en se basant totalement sur les stéréotypes et les clichés du «Nigga »; perçus COMME DES SAUVAGES ARRIÉRÉS trop proches de la nature.

Le problème ici est la nature non civilisée, une forme de haine incontrôlable partagée par l'élite camerounaise au pouvoir qui, comme des vieux nègres cramponnés à leurs fonctions ministérielles et administratives agissent exactement comme le Vieux Meka de Ferdinand Oyono, s’adossant sur les mêmes raisons que le colonisateur blanc autrefois dans sa «mission dite civilisatrice» sur le continent.

C'est précisément le genre de mentalité anachronique que combat le CL2P, particulièrement contre cette élite corrompue et décadente essayant désespérément de sortir de la fosse septique dans laquelle elle nous a plongée depuis 38 ans.

Vu sous cet angle, le coronavirus devient la métaphore d'une crise d'un régime dictatorial jouant la politique de l'autruche alors qu’une catastrophe s’abat sur le peuple qui est sensé protéger.

Le CL2P va continuer à travailler inlassablement pour sauver notre communauté politique de ces aveugles qui nous gouvernent. Tout ceci en rappelant constamment que les politiques répressives et irresponsables n’ont aucune place quand nos vies sont collectivement en danger.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P
http://www.cl2p.org/ 

10avril
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo