CAMEROUN :: Curiosité : Le «N’nom Gui’i» a-t-il mangé du lion ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Curiosité : Le «N’nom Gui’i» a-t-il mangé du lion ? :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Source : Le Messager
  • samedi 11 janvier 2020 00:36:00
  • 2238

CAMEROUN :: Curiosité : Le «N’nom Gui’i» a-t-il mangé du lion ? :: CAMEROON

Deux heures d’horloge où l’homme lion, a porté sans coup férir ses presque 87 ans. Déphasage complet avec les bruits qui ont couru sur sa santé physique en novembre dernier.

Les bruits ont fait le buzz sur la toile lors du sommet des chefs d’Etat de la Cemac en novembre dernier sur l’état de la santé du numéro un camerounais. Tout avait été dit mais rien n’avait pourtant été confirmé sur l’état physique de l’homme lion. Les rumeurs avaient moussé de toutes les couleurs et bruissé de toutes les sonorités sans susciter une réplique du pouvoir, laissant l’opinion à son triste sort, dans l’expectative. Hier matin donc, il y avait de ce fait quelques appréhensions sur cette cérémonie particulièrement consommatrice de temps et d’énergie. Tout commence dans la salle des Ambassadeurs au premier étage du Palais de l’unité où Paul Biya a reçu les voeux du Corps diplomatique accrédité à Yaoundé. Douze heures piles, le chef de l’Etat fait son entrée dans l’arène où l’attendent les diplomates.

Tout le monde est assis, rompant la coutume qui veut que le numéro un camerounais reçoive les voeux debout. Dans cette posture devant lui, le doyen du Corps diplomatique, le Gabonais Paul Patrick Biffot, tient un discours de voeux consensuel de presque 13 minutes. Paul Biya va lui rendre la politesse en gardant le même timing dans ses voeux à ses invités. Par la suite, il lui a fallu serrer la main à pas moins d’une soixantaine de diplomates, parfois avec de vigoureuses poignées de mains suivies de secousses. Près d’une heure d’exercice, avec en prime quarante minutes debout, Paul Biya aura tordu le cou à tous les rumeurs sur sa santé physique chancelante. Ce n’était là que l’acte 1 de la journée car plus 800 invités du Protocole d’Etat l’attendaient déjà dans la grande salle des banquets.

Les corps constitués nationaux

Tout est synchrone. Chacun est debout et tient à sa place. Cet exercice particulièrement rude expose, qu’on le veuille ou pas l’état physique des uns et des autres. On ne viendra pas ici jeter quelque anathème sur quelconque parsonnalité en braquant la lumière sur le délabrement de leur état physique car cela est naturel et participe de l’ordre naturel des choses. On aura constaté l’absence significative du président du Sénat, Niat Njifendi Marcel, toujours malade dit-on, sans qu’une source officielle vienne éclairer les Camerounais sur l’état et la situation de la deuxième personnalité de l’Etat. A son habitude, le président de l’Assemblée nationale est parue tel qu’il est, portant avec maestria et dignité le poids de 50 années sans relâche au sein de l’hémicycle en tant que député, et bientôt ses 28 ans sans discontinuer au perchoir. @camer.be. Paul Biya a tenu, en serrant la main à tout le monde, à tous les membres du gouvernement, du Conseil constitutionnel, de la Cour suprême, du Comité central du Rdpc, du bureau des mouvements syndicaux, de la Conac, du Cnc, du Cnddr, de la Cnpbm, des communautés religieuses, des opérateurs économiques, entre autres. Presqu’une heure d’horloge à secouer les mains et se faire secouer ! Paul Biya a tenu, prouvant par là qu’à presque 87 ans, la forme physique n’a nécessairement rien à voir avec l’âge.

11janv.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo