CAMEROUN :: Campagne d’explication: Tiriane Noah et Grégoire Jiogué soufflent le vent du boycott à l’Ouest :: CAMEROON
CAMEROUN :: Campagne d’explication: Tiriane Noah et Grégoire Jiogué soufflent le vent du boycott à l’Ouest :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Camer.be : Guy Modeste DZUDIE, à Bafang et Bangangté
  • vendredi 13 décembre 2019 08:02:00
  • 2279

CAMEROUN :: Campagne d’explication: Tiriane Noah et Grégoire Jiogué soufflent le vent du boycott à l’Ouest :: CAMEROON

Après Mbouda,Bangangté,Bafang et Foumban,les deux cadres vont boucler leur périple ce weekend à Baham,Bandjoun,Dschang et Bafoussam, région de l'Ouest Cameroun.

« Nous visons haut. Nous allons diriger ce pays. A travers le contentieux de la dernière élection présidentielle, nous avons démontré à l’opinion nationale et internationale que les élections au Cameroun ne sont pas libres ni transparentes. Nous n’allons pas marcher sur les corps des camerounais pour aller à la quête de quelques postes de députés ou de maires le 09 février 2020.»

Tiriane Noah, 2e vice-présidente nationale du Mouvement pour la renaissance du Cameroun(Mrc) était à Bafang le lundi 09 décembre dernier. Face aux militants du Mrc regroupés dans un local privé, elle a tenu à rappeler les raisons pour lesquelles le parti de Pr Maurice Kamto invite le peuple camerounais à ne point participer aux élections couplées du 09 février 2020. Pr Grégoire Jiogué, conseiller spécial du président national du Mrc, abonde dans le même sens. «

Le Mrc a été créée avec une mission historique, celle de la libération du peuple camerounais. Il faut être patient. Il est question de se mobiliser et de résister pour changer notre avenir dans la paix ou travailler pour le mieux-être des générations futures.» Pour lui, au Cameroun, le système électoral actuel ne permet au Mrc de transformer sa majorité sociologique en majorité politique.

Avant de mettre le cap sur Bafang, cette délégation principalement constituée de Tiriane Noah et de Pr Grégoire Jiogué, étaient en matinée à Bangangté pour tenir un discours similaire. Me André Marie Tassa, a profité de cette occasion pour montrer qu’au niveau de la commune de Bazou le sous-préfet avait tendu un gros piège au Mrc. « Cette commune compte 25 conseillers, au 25 novembre le sous-préfet n’avait signé que 24 certificats de domicile pour nos candidats

alors que 36 dossiers avaient été déposés. Illégalement et arbitrairement, il nous avait déjà exclus de la compétition », se désole-t-il. Il poursuit en faisant savoir que cette décision du Mrc n’a pas été prise unilatéralement par « président élu ». « Il s’agit d’une décision du conseil national du parti. Il y a eu des débats. Nous exigeons la fin de la guerre au Nord-Ouest et au Sud-Ouest tout comme la révision du système électoral avant l’organisation de toute élection au Cameroun. Le peuple camerounais est invité à ne pas voter le 09 février 2020. Ce message doit être porté à Bantoum, Bassamba, Bangoulap et autres localités », conclut-il.

13déc.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo