CAMEROUN :: Municipales 2020; le président de section RDPC Moungo Nord Est 1 empêché de dénoncer un hold-up :: CAMEROON
CAMEROUN :: Municipales 2020; le président de section RDPC Moungo Nord Est 1 empêché de dénoncer un hold-up :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Source : Diderot E.DOPNA/Correspondant de l'Agence Moungo Presse en Nkongsamba.
  • samedi 07 décembre 2019 20:34:00
  • 3272

CAMEROUN :: Municipales 2020; le président de section RDPC Moungo Nord Est 1 empêché de dénoncer un hold-up :: CAMEROON

Les investitures des représentants du RDPC aux législatives et aux municipales du 09 février 2020 n'ont pas fini de servir à l'opinion publique ça et là, des scènes de protestation des militants estimant y avoir été lésés.

Dans la commune de Mélong, le conseil municipal sortant entièrement RDPC semblait ne point redouter une opposition à la reconduction de la liste conduite par M. Jean Rigolo KUETE dont certains observateurs lui reconnaissent d'avoir contribué tant au développement local qu'au rayonnement de cette localité frontalière avec les régions de l'Ouest et du Sud-ouest.

Mais, c'était sans compter sur les dynamiques politiques et sociales mettant aujourd'hui plus qu'hier en exergue le clivage "autochtone et allogène" au sein des institutions locales, régionales et nationales de representations publiques qui s'affirment dans le pays.

Ici, une certaine élite manifestement minoritaire aurait souhaité qu'à la faveur des investitures du RDPC que le nouveau casting soit établi de tel enseigne que le maire sortant dit "allogene" cède sa place à un autre dit "autochtone" en cas de victoire électorale.

Or, surfant sur un bilan relativement positif, le soutien affirmé de l'élite du Moungo, d'une partie de la base et les instances dirigeantes du RDPC, le maire sortant, M.Jean KUETE, affirme plutôt sa volonté de rempiler pour un autre mandat.

Le quiproquo qui vaut aujourd'hui au président de section RDPC Moungo Nord est 1, Sa Majesté Eugene ENONE, chef du village Ninong, d'étre empêché de toute manifestation publique vient de ce que la commission communale de présélection présidée par M. Mpouli Mpouli qui avait été envoye pour retenir les candidats susceptibles d'être investis par le parti des flammes, avait requis la constitution d'une liste consensuelle. Ce qui avait été fait.

Seulement, il se trouve qu'au moment du dépôt à ELECAM, le 25 novembre passé, le président de section RDPC Moungo Nord Est 1, Sa Majesté Eugene ENONE n'a pas pu entrer en connaissance de la liste finale et, après ses investigations, il aurait découvert que la liste déposée à Elecam avait ete modifiée "en faveur de Jean NKUETE", nous a rapporté une source proche du concerné.

Un constat qui a naturellement suscité la colère de ceux-ci qui se sentent avoir été trompés.

Depuis lors, le responsable politique a saisi la hiérarchie du RDPC pour faire état de leur situation manifestement sans réaction jusqu'à ce jour. Alors qu'il est établi que la publication par ELECAM des listes des candidats et les partis politiques retenus pour aller en compétition à ce double scrutin aura lieu lundi prochain, 09 decembre 2019.

Depuis ce matin, bien que faisant partie de la liste remise à Elecam,
Sa Majesté Eugene ENONE, a été stoppé net par deux véhicules transportant des elements de la gendarmerie de Mélong et venus de la compagnie de gendarmerie de Nkongsamba que le Sous-préfet de Mélong, Alain Blaise BEKO BEKO, aurait commis pour l'empêcher de manifester sa désapprobation contre ce qu'il considère comme "un hold-up de la volonte de la base". Un privation de liberté qui prend des airs d'assignation extrajudiciaire à résidence surveillée.

07déc.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo