CAMEROUN :: Les conducteurs des motos refoulés du Centre-ville de Yaoundé. :: CAMEROON
CAMEROUN :: Les conducteurs des motos refoulés du Centre-ville de Yaoundé. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Source : Le Jour
  • vendredi 15 novembre 2019 12:32:00
  • 1860

CAMEROUN :: Les conducteurs des motos refoulés du Centre-ville de Yaoundé. :: CAMEROON

Depuis mercredi dernier, les policiers sont placés dans les carrefours pour empêcher ces conducteurs de braver la mesure du gouverneur.

De nombreux policiers sont positionnés ce 14 novembre 2019 au carrefour Intendance à Yaoundé. Munis de matraques, ces éléments des forces de maintien de l’ordre ont les yeux fixés sur chaque moto qui circule à cet important carrefour de la capitale politique. Leur présence sur les lieux a pour objectif de bloquer les motos-taxis. « Monsieur arrêtez-vous à ce niveau, s’il vous plait n’insistez pas vous n’êtes plus autorisé à circuler au niveau de la Poste centrale », lance un policier. La tentative de négociation engagée par le conducteur de moto intercepté n’aura rien donné.

« Nous ne voulons pas de problèmes avec vous. Il nous a été demandé d’interpeller toute personne qui va s’opposer à cette mesure tout ce qu’on vous demande c’est de vous limiter à vos secteurs que vous connaissez », ajoute le policier. Dans ce grand carrefour situé à quelques mètres de l’Avenue Kennedy, le parking des motos qu’on observait jusqu’en début de semaine n’existe plus. Depuis plusieurs mois, le carrefour Intendance était devenu un grand lieu de concentration de conducteurs de moto qui transportaient les clients pour toutes les destinations de la ville.

Comme le carrefour Intendance, celui du stade Omnisports à Yaoundé, précisément au niveau de la station Oillibya, est pris d’assaut par les policiers toujours munis de matraques. Tout conducteur de moto venant de Ngousso ou du lycée bilingue est empêché de circuler sur l’itinéraire allant vers le stade. Ce déploiement spécial des policiers fait suite au mouvement d’humeur des conducteurs de motos, enregistré le 12 novembre 2019. Ce jour-là, entre 8h et 12h, les conducteurs de motos ont paralysé la circulation dans plusieurs quartiers de la ville de Yaoundé. Le portail des camerounais de Belgique (Camer.be). Pour contester une mesure du gouverneur de la région du Centre interdisant la circulation des motos au niveau du centre urbain, les conducteurs de motos ont installé des barricades dans la ville. Hier, 14 novembre 2019, Paul Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale, a présidé une réunion avec les présidents des syndicats de motos-taxis.

C’était en présence du préfet du Mfoundi et des sept souspréfets de la ville de Yaoundé. Il a été une fois de plus demandé aux conducteurs de se conformer à la loi. En Plus du respect de la mesure du gouverneur de la région du Centre, le ministre a rappelé aux conducteurs de motos de payer l’impôt libératoire, d’avoir le permis de conduire de catégorie A et d’avoir chacun un casque.

15nov.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo