CAMEROUN :: Municipales et législatives : Le SDF conditionne sa participation :: CAMEROON
CAMEROUN :: Municipales et législatives : Le SDF conditionne sa participation :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Mutations : Blaise Djouokep
  • mardi 13 août 2019 11:17:00
  • 1900

CAMEROUN :: Municipales et législatives : Le SDF conditionne sa participation :: CAMEROON

Le « parti de la balance » pose comme préalable à toute nouvelle élection, la résolution de la crise en cours dans les deux régions anglophones.

C’est la principale résolution prise à l’issue du Comité exécutif national (National Executive Committee en anglais, Ndlr) du Social Democratic Front (SDF), réuni à Douala le 10 août dernier, et présidé par le président national dudit parti, Ni John Fru Ndi. « Il incombe à M. Biya non seulement de mettre un terme à cette guerre civile, mais également, de créer un environnement propice pour une rentrée scolaire effective en septembre prochain, ainsi que la tenue des futures élections locales, faute de quoi, le SDF se trouvera dans l’obligation de suspendre la participation de ses parlementaires à la session de novembre 2019, tant à l’Assemblée nationale qu’au Sénat », indique également le communiqué rendu public à la fin des travaux.

Le « parti de la balance » ne s’arrête pas là. Il va plus loin. «Si les élections sont convoquées et se tiennent dans ces circonstances, le SDF ne participera pas, car, ces scrutins conduiront inéluctablement à la division définitive du pays en deux entités territoriales distinctes». D’après le premier vice-président du parti, Joshua Osih, « Le SDF ne participera pas à un exercice qui consacrera la sécession de huit régions du Cameroun des deux autres. Organiser ces élections en temps de guerre consistera pour Mr Biya, à donner raison aux sécessionnistes ».

Pour le président national du SDF, il est temps de mettre un terme aux différents enlèvements, assassinats et au climat d’insécurité qui règnent dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et dont les conséquences sont jugées dramatiques par le parti. Le portail des camerounais de Belgique. Au terme des travaux, le « parti de la balance » a également lancé« un appel aux sénateurs, députés et conseillers municipaux du Rdpc (Rassemblement démocratique du peuple camerounais, Ndlr) dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui affichent jusqu’ici une indifférence assourdissante et apportent leur soutien au gouvernement répressif de Yaoundé », précise le communiqué final.

A ces derniers, le SDF demande de « cesser d’instrumentaliser le problème anglophone à des fins égoïstes et politiciennes ». A en croire Joshua Osih, les travaux du Comité exécutif national du SDF à Douala ont été très houleux. «On a passé le clair de [notre] temps à réfléchir sur la situation de crise dans laquelle ce pays se trouve, notamment, dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest », indique-t-il. Une crise que le président national du SDF, Ni John Fru Ndi, invite le président de la République, Paul Biya, à résoudre définitivement.

13août
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo