Camer.be
CAMEROUN :: Accident de la circulation : Nouvelles révélation sur le décès du magistrat :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Prince Nguimbous
  • vendredi 04 janvier 2019 15:42:00
  • 6359

CAMEROUN :: Accident de la circulation : Nouvelles révélation sur le décès du magistrat :: CAMEROON

Selon un rapport de la gendarmerie, le drame qui a couté la vie au chef traditionnel de Batanga est dû à un excès de vitesse.

Les causes de l’accident survenu le 2 janvier à Ngwopi dans la commune de Ngog mapubi, non loin de Boumnyebel, sont connues. Ce drame qui a couté la vie à Michel Mahouve 3, le directeur des Affaires non répressives et du sceau de l’Etat au ministère de la Justice est dû à l’excès de vitesse ainsi qu’à la somnolence du conducteur du véhicule de marque prado.

Ce sont les conclusions tirées du rapport de la gendarmerie transmis au procureur de la République près du tribunal d’Eséka ainsi qu’au préfet du département du Nyong et Kellé. camer.be. C’est ce véhicule Prado appartenant à une entreprise bancaire immatriculé Lt 370If qui a percuté violemment le pick-up dans lequel se trouvait le chef supérieur des Batanga ainsi que son épouse.

Au total trois personnes ont trouvé la mort au cours de cet accident de la circulation. En dehors du magistrat et de son épouse, le nommé Joseph Gaston Tsobgni est également décédé sur le champ. Six blessés graves ont été enregistrés. Dans le rapport transmis aux autorités judiciaires et administratives on peut lire : « Un véhicule de marque prado conduit par Nyeck Mbenoun Jacques, se dirigeant vers Edéa, en excès de vitesse arrive au lieu-dit Ngwopi. Le chauffeur somnole et perd le contrôle de son véhicule.

Une dame nommée Otto Nathalie Ename assise à la cabine a rabattu le volant de la voiture qui se dirigeait vers la brousse du côté gauche. Y étant, le chauffeur du pick-up de marque toyota appartenant à monsieur Mahouve Michel conduit par Ndimbele Jean Mathurin, roulant dans le sens inverse, pour éviter le pire s’est dirigé du côté opposé de son sens de marche.

Directement, les deux véhicules sont entrés en collision ». Selon le rapport de la gendarmerie, les deux conducteurs figurent parmi les blessés graves. Le chef supérieur Batanga dans la région du Sud et son épouse ont trouvé la mort alors qu’ils regagnaient la capitale politique après la célébration de la fête de fin d’année avec leurs proches à Kribi.

04janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo