Camer.be
Belgique: Un enfant dans le coma après s'être noyé:Acte de négligence de la part de ses encadreurs ? :: BELGIUM
BELGIQUE :: SOCIETE
  • Camer.be : Hugues SEUMO
  • dimanche 18 novembre 2018 19:27:00
  • 2032

Belgique: Un enfant dans le coma après s'être noyé:Acte de négligence de la part de ses encadreurs ? :: BELGIUM

Les circonstances ayant conduit à la noyade de Ben Kurtis demeurent incomplètes. Ce que l’on sait en revanche c'est que le jeune âgé de 4 ans , élève en deuxième maternelle à l'école des Petits Goujons à Anderlecht, était en excursion avec sa classe au château de Gaasbeek (Brabant Flamand), le mardi 9 octobre dernier.

Selon des informations recueillies de sources diverses par camer.be, le petit Kurtis est tombé dans l'un des étangs du parc après avoir essayé d'y reprendre sa gourde qui avait glissé.

Toujours selon nos informations, une fois sur la berge, un enseignant a essayé de le réanimer.

Les secours ont ensuite pris les choses en main, mais sans succès. L'enfant a été transporté vers l'hôpital universitaire de Bruxelles, à Jette. Il se trouve depuis lors aux soins intensifs dans un état stable.

À l’école des Petits Goujons, où il est scolarisé, parents et enfants sont sous le choc. Les parents dénoncent le manque de personnel pour encadrer les enfants et accusent les encadreurs qui accompagnaient les enfants le 9 octobre dernier au château de Gaasbeek, d'avoir négligé les enfants.

Il faut souligner que lors de leur sortie à Gaasbeek, quatre adultes encadraient les 35 enfants de la classe de maternelle.

«Une enquête de police ainsi qu’une enquête interne sont en cours afin de faire toute la lumière sur les circonstances exactes de l’accident. Une fois que les résultats de l’enquête seront connus, nous prendrons toutes les mesures nécessaires», souligne l’Échevin de l’Enseignement Fabrice Cumps.

Depuis lors, les résultats de ces enquêtes sont toujours attendus. Entre temps, la directrice de l'école des Petits Goujons à Anderlecht a démissionné apprend-t-on.

Il a été décidé également  de suspendre les sorties scolaires jusqu’aux vacances d’automne et de mener une réflexion avec les parents, conclu l’Échevin de l’Enseignement Fabrice Cumps.

Comment un tel drame a pu se produire? Comment expliquer qu’aucun des quatre "adultes" encadrant cette sortie, n’ait pu empêcher cela d’arriver? Comment expliquer qu’un enfant de 4 ans se soit retrouvé sans surveillance ?

Beaucoup de questions, d’incompréhension, de colère se sont emparés des proches du petit Ben Kurtis, plus particulièrement Nikaise Meya sa maman, mais également de tous les parents d’élèves qui fréquentent cet établissement.

Autre élément encore inquiétant, il s’agirait d’un simple passant qui serait venu au secours de l’enfant .

La maman du petit Kurtis a voulu se rendre sur les lieux “ du drame” accompagné par quelques autres mamans accompagnés de leurs enfants afin de voir la “ petite marre arrivant à la cheville” à son grand étonnement il s’agirait d’un grand lac et non d’une marre.

Les conclusions de cette sortie scolaire sont claires, Kurtis à été négligé par ses deux éducateurs et n’a pas été repêché tout de suite.

Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, Nikaise Meya, la maman de Kurtis confie l'expérience douloureuse de voir le destin de son enfant brisé à cause du manque de vigilance des enseignants et son impuissance face à un corps médical qui lui tait les réalités de l'état de santé de son fils.

Une page de soutien : Justice pour Kurtis a été créée.

Un grand rassemblement est prévu ce jeudi 22 novembre à 17H00 devant la commune d'Anderlecht à Bruxelles.

18nov.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo