Camer.be
CAMEROUN :: Salomon Désiré Mbeleg : Le policier qui a déjoué l’attaque chez Ngoh Ngoh :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Prince Nguimbous
  • vendredi 21 septembre 2018 10:39:00
  • 2780

CAMEROUN :: Salomon Désiré Mbeleg : Le policier qui a déjoué l’attaque chez Ngoh Ngoh :: CAMEROON

L’inspecteur de police a abattu deux malfrats armés dans la nuit du 10 au 11 août dernier au domicile du Sgpr. Il a été promu à titre exceptionnel au grade d’officier.

L’inspecteur de police de premier grade Salomon Désiré Mbeleg a été promu depuis le 12 septembre 2018, à titre exceptionnel au grade d’officier de police par un décret du président de la république. Ses nouvelles épaulettes et sa décoration lui ont été remises ce 19 septembre à l’Ecole nationale supérieure de police de Yaoundé, au cours d’une cérémonie présidée par Martin Mbarga Nguele, le délégué général à la Sureté nationale. La cérémonie s’est déroulée en présence de Cécile Ngoh Ngoh épouse du secrétaire général de la Présidence de la République et plusieurs autorités administratives.

C’est ce fonctionnaire de la sureté nationale qui a déjoué l’attaque perpétrée dans la nuit du 10 au 11 août 2018 au domicile de Ferdinand Ngoh Ngoh, le secrétaire général à la Présidence de la République. L'information claire et nette. Cette nuit du 10 au 11 août dernier, l’inspecteur de police assurait la garde chez le Sgpr au moment où il a été alerté par les bruits des pas suspects, alors qu’il venait de fermer le portail après la dernière sortie des éléments de sécurité. Lorsqu’il s’est dirigé au niveau de portail pour s’enquérir de la situation, l’inspecteur de police a été repoussé par trois individus armés de pistolets et d’armes blanches.

Il s’en est suivi une bagarre au cours de laquelle le fusil d’assaut de l’inspecteur de police sera arraché par les malfrats. Le policier s’est ensuite saisi de son pistolet automatique pour abattre deux parmi les trois malfaiteurs, dont le premier tenait le fusil d’assaut arraché et le second un fusil de fabrication artisanale. Agé de 36 ans, celui qui était jusqu’au 12 septembre dernier inspecteur de police de 1er grade est en détachement depuis 2012 au cabinet du secrétariat général de la Présidence de La République. Le portail de la diaspora camerounaise en Belgique. Ce fils de l’arrondissement de Ndom, département de la Sanaga Maritime, région du Littoral entre à la police en octobre 2002 après son admission au concours direct d’élèves gardien de la paix.

Hier 19 septembre 2018 à l’Ecole nationale supérieure de police, une autre fonctionnaire de ce corps qui vient de réaliser un acte de bravoure a également été récompensée. Il s’agit de la gardienne de la paix de premier grade Nganso Dihou, 30ans, promue elle aussi à titre exceptionnel au grade d’inspecteur de police. Cette jeune dame a été agressée dans la soirée du 15camer.be mars 2018 aux environs de 21h dans un taxi occupé par trois bandits qu’elle avait emprunté avec le service pour regagner son domicile au quartier Ngoa-Ekéllé.

Sous la menace des agresseurs qui ont brandi un pistolet et d’un poignard brandi par les braqueurs assis à ces côtés, la gardienne de la paix qui, n’était pas armée, va réussir à arracher le pistolet et le poignard que tenaient les agresseurs malgré les blessures qu’elle avait reçues de la part de ses agresseurs. Elle s’est ensuite agrippée au volant du taxi contraignant ainsi le chauffeur bandit à sortir de la route et à se diriger au niveau de la clôture de l’Assemblée nationale. Avec l’aide des passants, les malfrats ont été maitrisés. Les malfrats en question ont été conduits devant le tribunal militaire de Yaoundé. Martin Mbarga a salué le courage de ces deux vaillants policiers qui, à travers leurs actes de bravoure rehausse l’image de marque du corps de la sûreté nationale.

21sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo