Camer.be
CAMEROUN :: Présidentielle 2018 : Les femmes de l’UPC adoubent Akere Muna :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Camer.be : Yannick Ebosse
  • lundi 27 août 2018 13:49:00
  • 1079

CAMEROUN :: Présidentielle 2018 : Les femmes de l’UPC adoubent Akere Muna :: CAMEROON

Le mouvement NOW ! Regroupé au sein de la plateforme « Nouvelle République » vient d’accueillir le 25 Août 2018 un allié de poids à savoir l’UPC. Ainsi, l’âme immortelle du Cameroun, pionnier des combats pour l’indépendance et parti historique à travers sa présidente du Bureau du Comité Directeur Habiba Issa fait désormais partie du mouvement pour le changement de la république avec 10 autres partis politiques et de nombreuses associations de la société civile. D’après ses propos, Habiba Issa aura fait ce choix de ralliement au détriment de deux autres candidats à savoir Cabral Libii et Maurice Kamto.

Toujours d’après ses dires, Habiba Issa, aurait constaté chez les trois candidats des similitudes dans leurs programmes de sociétés respectifs qui convergent vers les idéaux que défend l’UPC depuis sa création. Mais au final, le choix porté sur l’ex-bâtonnier Akere Muna aura été le plus judicieux. Pour faire cette démarche, Habiba Issa aura tout au moins négocié certains points. Parmi ces points qui devraient être annexé dans le programme du candidat Akere Muna figure entre autre ceux-ci : la réhabilitation de l’histoire collective et du patrimoine culturel du Cameroun, l’assurance d’une transition vers une alternance sans violence sachant que le système actuel est gouverné par la corruption, restaurer l’Unité du pays, reformer en profondeur les institutions et le cadre constitutionnel pour en faire des éléments protecteur d’une démocratie véritable et apaisée, etc.

Ayant pris la parole après le Président de la coalition, le maire de Yabassi Maboula Mboya, le candidat du FDP candidat à l’élection présidentielle au Cameroun Me Akere Muna a dit toute sa joie de voir entrer dans son équipe le parti historique. « En ralliant l’UPC je pense à eux » a-t-il martelé parlant des martyrs tombés sous le joug des oppresseurs lors de la lutte pour l’indépendance. Ensuite il ajoutera que c’est en 1983 qu’il a perdu sa maman et fort de cela, il reçoit la bénédiction des femmes de l’UPC comme une renaissance. En 1952 le jour de sa naissance, l’UPC demandait déjà l’indépendance, c’est à juste titre qu’il accepte ce ralliement.

Retournant dans la campagne le candidat Akere Muna aura encore précisé à tous les militants et sympathisants venus assister à la fusion de l’UPC qu’il est plus que tant de sauver notre pays car l’heure est grave.

Aujourd’hui, la faction de l’UPC à laquelle appartient l’Honorable Bapoot Lipot vient de se rallier à Akere Muna. Malgré son soutien à la candidature de Paul Biya à l’élection présidentielle, le dirigeant désormais déchu de l’UPC joue sa dernière partition en espérant que le RDPC le sauvera lors des prochaines échéances électorales à savoir municipales et législatives dans lesquelles il compte bien proposer des listes qui devraient être valider par l’administration. Mais en quelle qualité le fera-t-il ? Une autre brèche de bataille vient ainsi de s’ouvrir et l’avenir nous dira si le travail d’apaisement effectué par René Emmanuel SADI en 2012 aura été rejeté en bloc par Paul Atanga Nji qui l’aura remplacé au Ministère de l’Administration Territoriale.

27août
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo