Camer.be
Tsunami à la FIFA:Issa Hayatou interdit de sortir de Suisse :: SWITZERLAND
SUISSE :: SOCIETE
  • Camer.be : Yannick Ebosse
  • dimanche 31 mai 2015 18:00:36
  • 21761

Tsunami à la FIFA:Issa Hayatou interdit de sortir de Suisse :: SWITZERLAND

D’après plusieurs informations, le Président de la Confédération Africaine de Football (CAF) sur qui pèsent également de lourds soupçons de corruption aurait été entendu pendant 9 heures de temps mercredi dernier par la police Suisse qu’accompagnait le FBI. Une audition qui aboutira à une injonction d’assignation à résidence dont interdiction de sortir de la Suisse jusqu’à Mardi, selon des sources.

L’épisode des arrestations semble avoir été ajourné en attendant la poursuite des enquêtes encore en cours sur le sol Suisse. Alors que des informations font état des départs de plusieurs délégués pas concernés par les enquêtes et ayant participé au vote de vendredi qui aura renouvelé un nouveau bail à Sepp Blatter, d’autres proches de Sepp Blatter sont cloués en terre Suisse et passés aux interrogatoires. Le coup de filet de la semaine n’ayant pas encore rendu complètement son verdict, Issa Hayatou n’aura pas pu retrouver le siège de l’instance faitière africaine en Egypte.

Pour l’instant les investigations du FBI ont mis aux arrêts Jeffrey Webb, Vice-président de la FIFA et président de la CONCACAF, Eduardo Li, membre des comités Exécutifs de la FIFA et de la CONCACAF, Julio Rocha, chargé du développement à la FIFA, COSTAS TAKKAS, Attaché au Cabinet du Président de la CONCACAF, Eugenio Figueredo, Vice-président de la FIFA, Rafael ESQUIVEL, membre du Comité Exécutif de la CONMEBOL, José Maria Marin, membre du Comité Exécutif de la FIFA et Jack Warner, Ancien membre du Comité Exécutif de la FIFA et devenu homme politique dans son pays Trinidad-et-Tobago.

Selon les dernières informations, si Jack Warner qui de son propre chef s’est rendu à la police et sera gardé 24 heures puis relaxé après le versement de 400 000 dollars, est le seul libre, la cellule d’enquêtes annonce de nouvelles arrestations. Une révélation faite par le New York Times qui aura passé une interview à Richard Weber, le patron des services des enquêtes du fisc américain. D’après ce dernier, le coup de filet aura été possible grâce à l’infiltration dans le circuit de Chuck Blazer, l’ancien Secrétaire General de la CONCACAF.

Actuellement, hormis les membres de la FIFA soupçonnés et mis aux arrêts, le FBI aurait également arrêtés 5 partenaires commerciaux pour corruption, racket et blanchiment d’argent.

En ce qui concerne le cas Issa Hayatou jusqu’ici, ce sont les accusations de Phaedra Almajid, une ancienne membre du Comité de candidature du Qatar qui va permettre d’éclairer les enquêteurs sur la culpabilité du Président de la CAF. Lui, Jacques Anouma et Amos Adamu sont aujourd’hui accusés par cette dernière d’avoir perçu chacun 1,5 millions de dollars de pots-de-vin pour faciliter la candidature du Qatar. En plus de cela, depuis des années, des sources affirment que ce serait le fils d’Issa Hayatou qui gèrerait les contrats marketings et droits télés des Coupes d’Afrique des Nations. Le ressortissant de Garoua dans le Nord du Cameroun serait ainsi, en Afrique, la tête de file du circuit de corruption que traque le FBI aujourd’hui

© Camer.be : Yannick Ebosse
31mai
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo