Le maire de Campo veut en finir avec le “chantage” d’Enéo
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Le maire de Campo veut en finir avec le “chantage” d’Enéo :: CAMEROON

“Nous ne pouvons pas laisser nos populations éternellement dans l’insécurité, par ce que le courant se coupe à tout moment”. C’est la motivation du maire de Campo, sa Majesté Robert Olivier IPOUA qui, avec le quitus de son conseil municipal, vient d’engager un vaste chantier d’électrification publique, par la pose des plaques solaires.

“Le maire tient sa parole en rapport avec le signe du développement socio-économique pour lequel, il a placé son mandat. c’est pour cela que le conseil municipal le soutient dans ses initiatives” a déclaré Maurice Yom, le plus jeune conseiller municipal de Campo. Enéo qui s’occupe de la distribution de l’énergie électrique, utilise les groupes électrogènes pour ce faire. Les groupes dont la vétusté est déjà connue de tous. 

Les populations de Campo subissent les coupures intempestives du courant électrique dues soit à la vieillesse de ces groupes électrogènes, soit au manque de gasoil. Avec ces coupures, l’insécurité s’installe avec les agressions et les coups de vols dans les magasins de cette ville frontalière à la Guinée Équatoriale.

Le maire a également reçu quitus du conseil municipal, d’engager les travaux de construction des infrastructures scolaires, sanitaires et des logements sociaux. Pour le maire Ipoua, l’objectif de ces travaux est celui de l’amélioration des conditions de vies des populations dans un esprit d’équipe et de collaboration avec l’ensemble du conseil municipal. Ces travaux vont permettre l’épanouissement des populations en entendant les grands travaux de l’État central pour le bitumage de la nationale n°7 qui dessert Campo, et la réalisation du pont sur le Ntem pouvant permettre la traversée par voiture entre le Cameroun et la Guinée Équatoriale.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo