André SIAKA « L’école doit aujourd’hui former des entrepreneurs et non des salariés »
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: André SIAKA « L’école doit aujourd’hui former des entrepreneurs et non des salariés » :: CAMEROON

Le 29 août 2021, comme depuis 2018, l’Ugeb (Union Générale des Elites Bandjoun) de Douala a organisée sa journée d’Excellence baptisée Fegu’. C’était l’occasion de récompenser les meilleurs élèves et étudiants Bandjoun du Wouri. Cette année, l’Ugeb a décidé de ne récompenser que les diplômés ayant eu au moins la mention assez bien. Les années précédentes, elle primait également des meilleurs des classes intermédiaires.

Près de 300 enfants ont ainsi reçu de nombreux lots (sacs, savons, de la farine, tablettes et ordinateurs) et des bourses. Les bourses qui variaient de 35.000 à 45.000 francs ont été offertes par l’Ugeb et la Société anonymes des Brasseries du Cameroun. La Société brassicole de Pierre Castel a soutenu l’événement à hauteur de 4 millions de francs. Par la voix de sa directrice de la Communication, Madame Hélène Siaka, elle a promis de revaloriser son enveloppe l’année prochaine.

Les récipiendaires sont rentrés contents et émus, décidés à maintenir le cap sur l’excellence aisni que leur a demandé André Siaka (Pdg de Routd’Af, une entreprise de BTP),le parrain de l’événement.

Lire ci-après son allocution.

Monsieur ….

Chers Invités,

Chers parents et amis,

Chers récipiendaires,

Je voudrais commencer mon propos en remerciant le comité d’organisation du FEGÙ pour l’honneur qu’il m’a fait en me reconduisant comme parrain de l’édition 2021. C’est avec joie que j’ai accepté cette mission car j’ai l’intime conviction que le meilleur investissement pour notre communauté, et par extension notre pays, est dans l’éducation de notre jeunesse.

Aussi vais-je commencer par m’adresser aux plus jeunes d’entre vous, ce qui me ramène à plusieurs années en arrière, moment où j’obtiens mon Certificat d’Études Primaires et Élémentaires, CEPE (c’est ainsi que l’on désignait le CEP à l’époque).C’était un grandévènement, la célébration de ce diplôme. Il était soigneusement encadré et accroché au mur, comme un véritable trophée de

guerre!Ils n’étaient pas nombreux ceux qui obtenaient ce parchemin qui était le premier de tous. Mais il suffisait à lui tout seul pour entrer dans la vie professionnelle à l’époque…. Mais les temps ont beaucoup changé et nos jeunes certifiés d’aujourd’hui ne sont qu’au tiers d’un parcours qui peut durer, pour les plus persévérants,plus de 2 décennies……..

Aussi, vais-je adresser une chaleureuse bienvenue aux jeunes certifiés que nous accueillons pour la première fois à cette cérémonie. Vous entamez un marathon qui passera par le BEPC, le Probatoire/GCE O level, le Baccalauréat/GCE A level, le BTS, la Licence, le Master et pourquoi pas le Doctorat et l’Agrégation…. Aussi, je vous demande d’être particulièrement attentifs aux conseils qui vont suivre.

Chers Récipiendaires,

Je voudrais commencer par vousadresser mes plus vives félicitations. La réussite à vos examens, et de surcroît en vous hissant parmi les meilleurs, est la plus belle récompense que vous puissiez offrir à vos parents qui se donnent de la peine pour vous envoyer à l’école, être à vos côtés toute l’année et veiller à votre bonne santé. Votre devoir envers eux, c’est de réussir avec brio. Et vous l’avez fait. Par votre éclatante réussite, vous avez su leur dire merci.

Vous vous inscrivez sur le parcours de la quête de l’Excellence que le dictionnaire Larousse définit comme étant le« Degré éminent de perfection », définition que complète un auteur français par cette maxime :« Qui cherche la perfection, obtient l’excellence. » La perfection devra donc être votre cap, l’horizon vers lequel vous tendrez à coup d’efforts permanents. Dès que vous vous laisserez distraire, vous serez tout de suite évincés. C’est le sens de cette citation de Monique Corriveau, auteure québécoise de plusieurs livres pour la jeunesse :« L’excellence, dans quelque domaine que ce soit, exige qu’on s’y consacre entièrement ».

Déterminez dès maintenant vos priorités, établissez vos objectifs et travaillez à les atteindre. Soyez lucides, honnêtes et exigeants avec vous. Souvenez-vous que dans un monde où les frontières, comme les voyages, sont en train s’estomper par la magie du numérique, vos concurrents ne seront plus uniquement ceux de votre espace physique ; ils viendront de partout et probablement après avoir eu des formations les plus pointues possible. Aiguisez votre sens de la curiosité, accentuez vos capacités de recherche, augmentez votre endurance au travail ; ne reculez pas devant les obstacles, mais cherchez à les contourner sans vous éloigner de votre objectif. Vous serez

ainsi armés pour être compétitifs partout où vous irez. La quête de l’excellence est incontournable si vous ne voulez pas être la cinquième roue du carrosse.

Quand vous deviendrez demain des leaders, peu de gens s’imagineront par quoi vous êtes passés. Votre destin se joue maintenant. Il passe par l’abnégation. C’est maintenant que vous devez vous préparer à jouer les premiers rôles dans la société de demain. Sinon, vous serez réduits au rôle de simples exécutants et jamais de décideurs. Vous vous contenterez de suivre la voie tracée par les autres, qu’elle vous plaise ou non.

Mesdames et Messieurs,

Chers Récipiendaires,

Comme vous l’aurez remarqué, le Comité d’organisation a revu les critères de sélection en ne retenant,à partir de cette édition,que les titulaires des mentions « Assez Bien » et au-delà. Ainsi, il ne suffit plus d’être diplômé pour prétendre recevoir une distinction du Fegù.

Ce que nous notons et saluons dans les résultats 2021, c’est la montée en puissance des filles à tous les niveaux de diplôme : elles se situentsouvent à égalité ou même quelques fois elles sont plus nombreuses que les garçons.Je vous demande des applaudissements nourris pour elles. C’est à partir de l’école que nous pouvons et devons construire la véritable égalité des sexes et non par par des textes de loi, ces dernières ayant pour vocation de combattre la misogynie et non de créer des compétences…..

Les statistiques fournies par la Commission pédagogique indiquent que 275 candidatsvont être priméstout à l’heure pour le compte des années 2020 et 2021, le COVID19 n’ayant permis de tenir l’édition 2021. Parmi eux, 265 candidats ont été admis aux examens officiels, les filles venant en tête avec 133 lauréates contre 132 lauréats pour les garçons. D’une courte tête, les filles sont ainsi les premières de cordées, locomotive cette année de ce train de l’excellence.

Chers Récipiendaires,

Au moment de terminer mon propos, je voudrais revenir sur le sens de l’école aujourd’hui. Qu’envoyons-nous nos enfants chercher à l’école ? Des diplômes ? Certes oui, mais pourquoi faire ? C’est la réponse à cette question qui a évolué depuis la période coloniale jusqu’à nos jours en passant par les indépendances.

À l’époque coloniale, l’administration blanche avait cruellement besoin d’agents administratifs pour les seconder. À l’indépendance, nos pays avaient besoin de cadres à tous les niveaux, tant dans l’administration que dans le privé. Et l’école peinait à les fournir. Aujourd’hui, les diplômés chôment quand ils ne veulent pas se résoudre à faire des tâches subalternes.

Alors qu’est-ce qui a changé ? Chacun a son idée sur la question, mais tous s’accordent à dire que l’école ne peut pas continuer à former des chômeurs…. Mon avis, et ce n’est que mon humble avis, est que l’école doit aujourd’hui former des entrepreneurs et non des salariés. Ce qui veut dire que notre système éducatif doit encourager les élèves à developper des activités extra-scolaires où ces derniers exercent leur autonomie et acquièrent des notions de gestion. Ces activités devraient figurer en bonne place dans le CV des étudiants en fin de cycle. C’est pourquoi j’invite tous les récipiendaires qui m’écoutent ce jour à s’inscrire à des activités extra-scolaires qui correspondent à leurs talents et à y accorder la même importance qu’à leurs études. Mais je le répète encore, ceci n’est que mon avis.

Mesdames, Messieurs,

Chers Récipiendaires,

Je vais terminer mon propos en soumettant à votre méditation cette réflexion d’Oprah Winfrey, productrice et présentatrice vedette de télévision et femme d’affaires américaine : « Que l’excellence soit votre marque. Lorsque vous êtes excellent, vous devenez inoubliable. Faire le bon choix, même si personne ne sait que vous faites ce qu’il faut, vous apportera toujours la bonne réponse ».

Encore une fois, toutes mes félicitations aux lauréats du jour et rendez-vous à l’année prochaine.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

André SIAKA

Parrain du FEGÙ

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo