Région du Sud:  Le maire de Biwong - Bane tabasse 02 huissiers de justice
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Région du Sud: Le maire de Biwong - Bane tabasse 02 huissiers de justice :: CAMEROON

Biwong- Bane est une commune de la région du Sud Cameroun. C'est une petite ville située à 30 kilomètres d'Ebolowa le chef-lieu de la susdite région.

Maire de Biwong-Bané, Joseph Liboire Angono a brutalisé deux huissiers de justice ( un monsieur et une dame ) ce matin du mercredi 07 juillet 2021, avant de les faire molester par sa maisonnée  ( famile, domestiques et vigiles confondus).

Les faits. En 2009, Joseph  Liboire Angono perd un procès contre un de ses frères du village, le nommé MEKA dit Pogo.

L'actuel maire de Biwong- Bane qui se revendique très proche du secrétaire d'État à la Défense chargé de la Gendarmerie ( SED), Galax Etoga, est condamné à payer des dommages à la partie civile. Depuis plus de 10 ans, il ne s'est jamais exécuté, jouant de trafic d'influence et de roublardise. C'est ainsi que las d'attendre, Monsieur Meka s'est saisi de la grosse, et engagé des diligences pour se faire payer, par des sommations émises par un cabinet d'huissier près la Cour d'appel du Sud et les tribunaux d'Ebolowa. Il s'agit du cabinet de Me. Bikoro Menye Jean, situé en plein centre-ville d'Ebolowa, à l'avenue AN 2 000.

Après plusieurs sommations sans succès, les deux huissiers de justice ont décidé de se rendre ce matin ( mercredi 07 juillet 2021 ) à huit heures, au domicile du maire de Biwong-Bane, Joseph Liboire Angono. Les deux auxiliaires de justice se réfèrent aux jeunes gens de la maison du maire, déclinent leurs identités, et demandent à rencontrer Monsieur Angono. " Il dort encore", répond l'un des hommes. L'un des huissiers précise qu'il s'agit d'un document judiciaire ( le commandement) urgent à lui remettre. Le maire est informé de la présence de deux huissiers de justice à son domicile. Il survient  avec violence, et accueille les deux huissiers de justice avec agressivité. " Qui vous a demandé de venir chez moi", hurle-t-il. Il bouscule l'un des huissiers de justice qui s'effondre. Le maire court vite chercher un gourdin, et ordonne aux gens de sa maison, de molester les deux hommes de loi. Les deux huissiers de justice sont tabassés par les hommes de Joseph Liboire Angono.

Un maire qui méprise les autorités judiciaires

La chronique raconte qu'il y a un mois, le maire de Biwong-Bane a copieusement insulté le 4 ème adjoint du substitut du procureur près le Tribunal de première instance de la Mvila. Ce dernier, apprend-on, avait trouvé vide et précaire en termes de charges et de preuves, le  dossier d'accusation du maire de Biwong-Bané, contre certains jeunes avec lesquels il avait un différend. En toute froideur et rationalité, le magistrat avait fait relaxer les suspects. Une décision qui avait mis  l'édile de Biwong-Bané dans tous ses états. Ce dernier qu'on dit excessif, vulgaire et rustre, avait proféré des injures publiques au 4 ème substitut du procureur, menaçant même d'être capable de manœuvrer pour  l'éjecter du prestigieux corps des magistrats. Un personnel judiciaire raconte sous anonymat que seul le garde du corps du procureur, un gendarme, avait sauvé le substitut d'une chaude bastonnade que s'apprêtait à lui administrer le maire de Biwong-Bané.

Les gendarmes dans la sauce de Monsieur Angono

Personnage ubuesque et sans aucune mesure ou retenue, le maire de Biwong-Bané ne cache pas ses cordiales et proches  amitiés avec le SED Galax Etoga. Une proximité réelle ou supposée qui l'incline alors  à n'avoir aucune considération pour les bérets rouges du coin, quand il ne se prend pas pour leur tutelle. Une déviance qu'il a manifestée en juin 2020, lorsqu'il a chassé les gendarmes et les  policiers du poste mixte de Melangué 1, au mépris du commandement militaire de céans qui avait ses raisons de les poster à cet endroit. Résignés, les gendarmes et les policiers avaient été obligés d'ériger un poste de contrôle mixte à l'entrée du 1er Arrondissement d'Ebolowa.

Il est peut-être temps que le ministre de la Décentralisation et du Développement local, rappelle le maire de Biwong-Bané à l'ordre. Les maires étant les dirigeants locaux les plus proches des populations, devraient alors être des modèles de conduite.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo