Obsèques du Pr Lazare Kaptue : les anciens étudiants ravissent la vedette à l'institution
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Obsèques du Pr Lazare Kaptue : les anciens étudiants ravissent la vedette à l'institution :: CAMEROON

Ce n'est qu'à eux que la parole est donnée pendant la phase des témoignages, le 1er mai à la place des fêtes de la commune de Demdeng.

"Les fruits du tout dernier champ du Professeur Kaptue vous saluent humblement, tous en vos rangs et grades respectifs.
Assurément notre témoignage ne sera qu'un grain de sel de plus dans cette haute mer des hommages rendus en la mémoire du Professeur Lazare Kaptue. Mais, nous taire serait un manquement grave envers ce grand homme.

Nous anciens étudiants et étudiants encore en formation à l'UdM, venons de voir tomber l’un des plus grands, et l’un des plus fort des arbres du sous-bois de la sagesse du campus de Mfetom, premier site où le Professeur et ses compagnons de fortune ont su braver les obstacles que nous imposaient les rongeurs, les reptiles et les moustiques afin d’y ériger un véritable temple de savoir.

Nous venons de voir réduite en cendres l’une des plus importantes encyclopédie que pouvait contenir notre bibliothèque du campus; Nous perdons le bâtisseur de nos rêves, celui là même qui avec ses pairs de l’AED a posé la première pierre de ce lieu qui abrite nos formations ; Nous perdons un père, un enseignant, un mentor. 

Au moment de leur vie où beaucoup de ses congénères profitent pleinement des avantages de leur autorité scientifique, profitent du confort immuable et de l'aura d'être au sommet de leur discipline, lui n'a pas hésité à accepter un dernier challenge, soucieux de laisser un héritage inoxydable aux générations futures, d'apporter à des jeunes une opportunité pour réaliser leurs rêves. Et nous cet héritage là nous voilà, déjà accomplis ou encore en germination sur les bancs de cette illustre institution, fruits d'un sacrifice immense qu'il aura consenti, fruits d'une avancée à contre courant qu'il a engagée envers et contre beaucoup. Il a su croire en ce projet, il a eu foi en nous, et nous lui en serons éternellement reconnaissants. Il restera pour nous un modèle; il nous aura appris qu'en ces temps où le contexte de notre pays nous appelle plus à nous fondre et à nous conforter dans un moule tordu, qu'il nous fallait plutôt comme lui sortir des sentiers battus, nous battre pour nos idéaux, sans avoir peur ni pour nos vies ni pour notre lendemain, car pour lui il vaut mieux mourir ou dépérir en se battant pour une cause noble que de vivre ou survivre dans un environnement où seulement l'on subit. Professeur la leçon a été entendue, comprise et retenue.
Nous le pleurons certes mais nous sommes honorés que certains d'entre nous ayons été à ses côtés dans ses derniers moments en tant que fils et filles, en tant que ses médecins. Et à notre honneur il a répondu par de la reconnaissance et de la fierté de voir ainsi ses fruits mettre en pratique tout ce qu'ils avaient tiré de lui: savoir faire médical, empathie, altruisme, abnégation.

De part sa casquette de Professeur en médecine, on aurait pu croire qu'il ne se contenterait que de former des médecins, que non! Du moule de cette institution dans laquelle il s'est investi au plus haut point sont sortis des diplômés en pharmacie dont les tous premiers formés au Cameroun, des diplômés en filière technologique telle que l'ingénierie biomédicale, des diplômés en médecine vétérinaire, chirurgie-dentaire, soins médico-sanitaires et biologiques... Depuis le campus de Mfetum en passant par celui de Tchougo jusqu'à celui de Banekane des jeunes de toute tribu de toute religion, d'ici et d'ailleurs, continuent de voir leur rêve devenir réalité, tous autant que les anciens le doivent à cet homme que nous pleurons aujourd'hui.

Merci pour tout Professeur, allez goûter au repos l'âme en paix car votre part sur terre vous l'avez fait. Tel un agriculteur vous avez semé des graines, vous les avez arrosées, vous les avez cajolées, puis vous en avez mangé les fruits, que rêver de plus ? 
Certes vous nous quitter trop tôt mais vous partez avec l'assurance que vos œuvres vous survivront. Le chemin pavé que vous avez tracé, jamais nous ne nous en détournerons! Au nom de toutes les promotions d'anciens de l'UdM et au nom de celles actuelles sur les campus, nous vous en faisons le serment.

Nous terminerons notre propos en lui empruntant la phrase fétiche qui lui servait de conclusion à tous ses cours, en la contextualisant: "nous n'avons pas la prétention d'avoir pu dire tout notre ressenti au vu de votre départ subit mais voilà succintement exprimé le fond de nos pensées en fonction du temps imparti."
Sur ce nous vous disons ADIEU Professeur, Père Kaptue, avec en coeur le voeu pieux que vous soyiez déjà attablé avec vos illustres prédécesseurs, entrain de jeter un regard toujours bienveillant sur cette institution et ses produits dont vous êtes les précurseurs. Saluez nous donc le Pr Louis Marie Ongoum, le Pr Kange Ewane, le Pr Lawrence Njikam, le Pr Beltus Ivo Bejanga, le Pr Puis Ngassa, le Dr Jonas Kouamouo, le Pr Tekam, le Pr Wafouo, le Dr Boyom, le Dr Nzali....tous ces pionniers et bien d'autres avec qui vous avez cheminé pour ainsi nous façonner.
Que la terre de nos ancêtres vous soit à tous légère"

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo