Le devoir d’alerter le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel sur une manœuvre négationniste déguisée
FRANCE :: POINT DE VUE

FRANCE :: Le devoir d’alerter le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel sur une manœuvre négationniste déguisée

Le devoir d’alerter le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel sur une manœuvre délibérée de diversion sur de véritables crimes contre l’humanité perpétrés sur fond d’une chasse systématique aux opposants et lanceurs d’alerte au Cameroun.

S’abriter en effet comme l’a fait M. Claudy Siar derrière une vieille amitié et camaraderie avec Mme Calixte Beyala, dite de lutte panafricaine pour offrir – sous un semblant de contradiction – tout un programme radiophonique sur un média public à une incitatrice notoire de la haine ethno-tribale puis de la répression systématique des opposants et lanceurs d’alerte au Cameroun, participe à nier son implication active, notamment dans l’arrestation puis la détention arbitraire du lanceur d’alerte Paul Chouta.

Les ONG et les défenseurs des libertés doivent urgemment saisir le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) sur cette dérive, qui tend à minimiser la gravité et à banaliser les crimes de sang et les détentions arbitraires perpétrés au Cameroun sur les antennes de Radio France Internationale (RFI) .

Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo