Douala : Un vigile meurt sous la torture des gendarmes
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Douala : Un vigile meurt sous la torture des gendarmes :: CAMEROON

Un vigile trouve la mort après avoir été torturé et battu par des gendarmes. Il s'appelait Daniel Kelbert. Un vigile travaillant pour le compte d'une microfinance au quartier Pk 14 à Douala. L'homme qu'on présente comme très jovial et toujours une blague au bout des lèvres et des doigts, était âgé de 35 ans. Mais il passera de vie à trépas, par un incident anodin ; une blague. 

Daniel Kelbert fait une blague à une dame qu'il connaissait déjà, parce que cliente d'un salon de coiffure situé à proximité de son lieu de travail. Des témoins rapportent qu'en traversant la route, le vigile tapote  la dame  sur l'épaule. Mais la dame n'est pas d'humeur. Elle saisit un banc, et le frappe sur Daniel Kelbert qui n'en croit pas ses yeux ; lui qui, ne faisait qu'une blague à la dame. L'incident s'envenime. La dame traverse la route, et va faire appel à un gendarme qu'elle doit connaître à la brigade de gendarmerie de Logbessou. 

Ce dernier ne s'embarrasse pas de ce qui lui a été enseigné à l'école de gendarmerie : toujours écouter tous les protagonistes, avant toute chose. Des témoins de la scène rapportent que le gendarme se met à rouler le vigile de coups, avant de le forcer à entrer  en cellule. Le vigile est torturé, battu, et perd connaissance. Toute visite lui est interdite. Mais sa soeur cadette ne va pas l'entendre de cette oreille. Cela fait deux jours que son grand frère est en garde-à-vue à la brigade de Logbessou, mais personne n'est au courant de sa situation. Elle procède à un passage en force, et accède à la cellule. 

Elle comprend pourquoi les gendarmes ne voulaient pas que la famille accède au vigile : Daniel Klebert est couché au sol, inconscient, torturé, sauvagement battu. Il convulse. Sa soeur cadette alerte la brigade de gendarmerie. Pris de panique, les gendarmes réquisitionnent un taxi, et conduisent le vigile à l'hôpital de la Cité des  Palmiers. L'institution sanitaire estime le pronostic vital de Daniel Kelbert très risqué  pour leur modeste  plateau technique. Le vigile est alors référé à l'hôpital Laquintinie où il est  mort  hier, mardi, 16 février 2021.

Camer.be a appris que la famille du défunt a déjà saisi un avocat,  pour attraire deux gendarmes en justice. Bien plus curieux, nous fait-on savoir, le commandant de brigade de Logbessou déclare ne rien savoir des faits qui ont conduit à la mort du vigile de la microfinance.

Affaire à suivre.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo