CAMEROUN :: Jacques FAME NDONGO : « Une œuvre collective, un front commun » :: CAMEROON
CAMEROUN :: Jacques FAME NDONGO : « Une œuvre collective, un front commun » :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Source : Cameroon Tribune
  • samedi 23 mai 2020 13:19:00
  • 901

CAMEROUN :: Jacques FAME NDONGO : « Une œuvre collective, un front commun » :: CAMEROON

« Les militantes, les militants, les amis et les sympathisants du Rassemblement démocratique du Peuple camerounais ont suivi, attentivement, le 19 Mai 2020, dès 20h00, à travers les supports audio-visuels et cybernétiques, l'important discours de Son Excellence Paul Biya, président de la République du Cameroun, chef de l'Etat, à la veille de la 48e Fête nationale de notre cher et beau pays.

Ils apprécient, avec une ardeur et un militantisme soutenus, la portée historique de cette communication de crise dont les volets sanitaires, sociaux, économiques, politiques et diplomatiques ont été articulés avec clarté et perspicacité par l'Homme du 06 Novembre 1982. En cette occasion de grande ferveur patriotique, le RDPC réitère son soutien total à Monsieur le président de la République, Président national du Parti majoritaire, Son Excellence Paul BIYA. Monsieur le Secrétaire général du Comité central du RDPC, le Camarade Jean Nkuete, demande aux militantes, militants, amis et sympathisants du Parti au pouvoir de redoubler de ténacité et d'engagement patriotiques, dans la mise en œuvre des idéaux de paix, d'unité, de solidarité et de progrès prescrits par le chef de l'Etat, Président national du RDPC, afin de garantir la pérennité du fonctionnement optimal, au Cameroun, de notre démocratie apaisée et avancée, dans le strict respect des lois et des règlements de la République.

Monsieur le Secrétaire général du Comité central, le Camarade Jean Nkuete, exhorte les militantes, militants, amis et sympathisants du RDPC, à respecter scrupuleusement, sans paniquer, comme l'a souligné Monsieur le président de la République, chef de l'Etat, les mesures restrictives et les gestes barrières annoncés par Monsieur le Premier ministre, chef du gouvernement, le Dr. Joseph Dion Ngute, sous la Très Haute Impulsion de Son Excellence Paul Biya, inspirateur pro-actif et stratège pugnace du Plan National de Lutte contre le Coronavirus.

Monsieur le Secrétaire général du Comité central du RDPC se félicite de l'effectivité de l'Union Sacrée observée par la très large majorité des leaders des partis politiques, des divers acteurs des secteurs public, parapublic et privé, des responsables religieux, des membres de la société civile, des chefs traditionnels, de toutes les couches socio-professionnelles camerounaises, de toutes les Régions, de toutes les strates sociologiques, à l'intérieur et hors de nos frontières, autour du Plan National de Lutte contre le Coronavirus conduit avec maîtrise et dextérité par Monsieur le président de la République, chef de l'Etat, S.E Paul Biya. Monsieur le Secrétaire Général du Comité central du RDPC, le Camarade Jean Nkuete, rappelle à tous les acteurs politiques du Cameroun que la bataille contre le coronavirus ne s'accommode, ainsi que l'a souligné Monsieur le président de République, le 19 Mai 2020, d'aucune « instrumentalisation » et d'aucune « manipulation » ayant une dénotation anti-démocratique et une connotation déstabilisatrice à l'encontre de nos Institutions Républicaines.

Au contraire, il s'agit d'une œuvre collective et d'un « Front Commun» pour le Salut de la Nation, dans le cadre de la Démocratie de Rassemblement conduite, avec détermination, par Monsieur le président de la République, S.E Paul Biya, dans un Etat un et indivisible qui fédère, harmonieusement, toutes les intelligences, toutes les énergies et toute l'ingéniosité du peuple camerounais, par-delà les clivages politiciens et centrifuges.

Le RDPC condamne ces querelles oiseuses qui nuisent au sain débat démocratique et qui sont susceptibles d'éroder l'Unité, la Paix et le Progrès de la République, tout en portant atteinte à l'image de marque de notre pays. Ces courants qui se complaisent dans l'univers des chimères se situent volontairement en marge des lois et règlements de l'Etat que nul n'a le droit de transgresser.

Comme l'a affirmé, à bon escient, le président de la République, S.E. Paul BIYA, à Douala, le 20 septembre 1991: « Nous sommes fiers d'être Camerounais. Mais, le tout n'est pas d'être fier. Soyons, surtout, dignes d'être Camerounais » .

Yaoundé, le 20 mai 2020,
Le secrétaire à la Communication
du Comité central du RDPC,
membre du Bureau politique,
(é) Pr Jacques FAME NDONGO

23mai
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo