World news CAMEROUN :: Ce qui est reproché à Martinez Zogo :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Ce qui est reproché à Martinez Zogo :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Le Jour : Murielle Tchoutat et Guillaume Aimée Mete
  • mercredi 22 janvier 2020 06:53:00
  • 5856

World news CAMEROUN :: Ce qui est reproché à Martinez Zogo :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

L’animateur et chef de chaine de la radio Amplitude Fm est détenu au Secrétariat d’Etat à la défense pour cybercriminalité, chantage et atteinte à la vie privée.

Au moment où nous allons sous presse ce 21 janvier à 20h, Martinez Zogo se trouvait toujours au parquet du tribunal de première instance du Centre administratif. Selon Jules Anyuozoa, son avocat, il y a trois issues probables pour cette affaire. « On peut le libérer soit sous caution, soit sous garant, et la procédure suit son cours normal. Donc en fait, il peut passer en audience libre. Le procureur peut également le placer sous mandat de dépôt, en l’envoyant en prison peutêtre parce que les charges sont suffisantes pour le faire. Il peut également décider de le renvoyer à l’unité d’enquête préliminaire, c’est-à-dire à la gendarmerie pour complément d’enquête. Car, dans la même procédure, le patron d’Amplitude Fm est également recherché. C’est même lui le principal mis en cause ».

Les auditeurs de la 103.3Fm n’ont pas écouté « Embouteillage », l’émission de Martinez Zogo. A la place de ce programme, il y avait jingle, générique et musique. L’animateur qui déballe toujours tout de 9h30 à 12h, est en garde au secrétariat d’Etat à la défense depuis vendredi dernier. Sans crier gare, journalistes et techniciens d’Amplitude Fm ont volé au secours de leur chef de chaîne, « Maestro », comme ils l’appellent affectueusement. A leurs côtés, sont regroupés les membres de la famille et quelques amis qui restent optimistes. Selon eux, « il a bonne mine et affiche un air serein».

Interrogé par son avocat, les motifs reprochés à Martinez Zogo sont : « cybercriminalité, atteinte à la vie privée et chantage ». Selon l’avocat la plaignante est l’épouse du Directeur du Cabinet civil à la présidence de la république « Je voudrais démentir en disant que ce n’est pas le Dcc le plaignant, mais son épouse. Ensuite, il ne s’agit pas d’un délit de presse», a martelé l’avocat. Martinez, selon son avocat, faisait objet d’un avis de recherche. « Cet avis de recherche avait été émis par le parquet Centre administratif signé du procureur qui a demandé aux unités de la gendarmerie de l’interpeller, de l’auditionner et de le déférer », explique Jules Anuyozoa. « Jeudi aux environs de 14h, des gens sont passés le chercher, mais il n’était plus à la radio », témoigne ses collaborateurs.

C’est vendredi, le lendemain que la police a pu mettre le grappin sur Martinez Zogo, par ailleurs chef de chaîne d’Amplitude Fm. « Il était 9h quand Martinez est arrivé pour faire son émission, des hommes sont arrivés et lui ont brandit un papier format, je crois que c’était le mandat d’arrêt. Il a pris connaissance du contenu et ils sont partis dans une voiture noire », raconte un collègue de Martinez Zogo.

22janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo