Mouvement de février 2008 : Les vœux et les 10 personnalités de l’année 2019 au Cameroun :: CAMEROON
Mouvement de février 2008 : Les vœux et les 10 personnalités de l’année 2019 au Cameroun :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Correspondance : Marcel TCHANGUE, Porte parole
  • mercredi 15 janvier 2020 10:04:00
  • 1352

Mouvement de février 2008 : Les vœux et les 10 personnalités de l’année 2019 au Cameroun :: CAMEROON

Chers compatriotes, en 2019 tout comme avant, la misère n’a fait que croître parmi les populations du Cameroun. Nous en sommes maintenant tous conscients, témoins. Il est de tradition qu'un regard soit porté, à l'occasion du nouvel an, sur l'état de nos activités respectives, ainsi que sur les perspectives qui s'en dégagent.

L'année 2019 aura été caractérisée par des événements qui prouvent que nous vivons dans un monde difficile où règne des querelles diverses.

Le Mouvement De Février 2008 profite de la nouvelle année 2020 pour souhaiter les vœux de bonheur et prospérité à tous et à toutes .

Notre message s'adresse à notre vaillant peuple souverain, à nos enfants martyrs des émeutes de février 2008, à nos compatriotes anglophones victimes de l'injustice au Cameroun, à tous les prisonniers politiques et à tous les combattants de la liberté

En cette période difficile, où toutes les couches sociales défavorisées du Cameroun demandent aux autorités locales de dialoguer avec elle afin de trouver une issue favorable à toutes les parties, les autorités locales jouent à un jeu dangereux pour la paix durable au Cameroun.

La mascarade électorale du 07 octobre 2018 avait exclu les populations des régions du NOSO qui n'avaient pas pu participer à l'élection. Cette année, la tenue des élections locales ne connaîtra non plus la participation effective des régions anglophones. Une autre preuve palpable de la marginalisation de ce peuple meurtri, torturé et dont plusieurs ont trouvé mieux dans la forêt ou à l'étranger.

En plus de cela, le Code électoral camerounais ne garantit pas la transparence, l’authenticité des résultats des urnes et nécessite une refonte globale avant toute élection.

Il ne faut pas se tromper de combat pour une société juste et égalitaire. Paul Biya est seul comptable du chaos installé par lui au Cameroun.

Chers compatriotes, amis du Cameroun,

La situation est bloquée au plan politique, social et culturel. L’absence de parole et le mépris des camerounais sont des instruments utilisés par le pouvoir en place. Des manquements incessants paralysent le tissus social.

Personne ne veut vivre dans une société où la règle de droit cède la place à la loi du plus fort, où la vertu cède la place à la corruption. Ce n’est pas de la démocratie ! Ce n’est pas la République ! C’est de la tyrannie et du despotisme, même si de temps en temps on y sème une élection truquée. Il est temps que ce style de gouvernance disparaisse !

A ce propos, nous entendons de nombreuses voix s’élever au Cameroun comme à l’étranger pour inviter la classe politique dirigeante et le corps social à un dialogue national inclusif qui éviterait à notre pays de tomber dans le chaos, tant la crise politique, économique et sociale dans laquelle il se trouve est grave.

S'agissant de la crise anglophone, malgré l’appel au dialogue inclusif de la majorité des forces vives du Cameroun, Paul Biya préfère utiliser un dialogue à sa sauce avec pour objectif de maintenir la ruse et la diversion.

Depuis la fin des émeutes de février 2008, aucune enquête sérieuse n’a été ordonnée, et les auteurs des exactions sont restés impunis. Les victimes de ces exactions quant à elles n’ont pas été indemnisées comme ça devrait l’être, selon les dernières recommandations de l'ONU.

Mis sous pression par l’Onu depuis 2013, un groupe de travail interministériel a effectué plusieurs missions, a rencontré tout le monde sauf les victimes. Celles-ci à Douala battent en brèche un rapport transmis au conseil des droits de l’Homme. Où en sommes nous avec le rapport de ce groupe de travail ?

Le Mouvement de février 2008 continue à exiger de la part des autorités camerounaises

-La mise sur pied d'une commission d'enquête indépendante pour faire la lumière sur ce qui s'est réellement passé en Février 2008 au Cameroun

-Le dédommagement des victimes et des familles des victimes sans oublier les commerçants et opérateurs économiques qui ont perdu en 2008 leur biens (Doléances que nous avons envoyées à au gouvernement camerounais avec ampliation à l'ONU en 2009).

Camerounais, Camerounaises, de Douala, Yaoundé, Bamenda, Buéa Garoua, Bertoua, de Cape Town à Alger, de Paris à Washington, de Bruxelles à Berlin, de Pékin à Moscou, de Montréal à Jakarta... Nous devons quitter l’immobilisme pour nous mettre en mouvement vers la restauration de la démocratie dans notre pays.

En cette année 2020, soyons plus unis que jamais en libérant les énergies issues de nos différences pour qu’ensemble, nous forcions la main au gouvernement de Yaoundé, pour la mise en place d’une commission préparatoire à l’organisation d'une conférence nationale souveraine.

Notre devoir nous oblige de conjuguer nos efforts, au-delà des clivages ethniques, religieux et philosophiques, pour faire cette convergence dans l’unité : notre force contre l’exclusion, l’intolérance, la division et la haine. C’est dans cette perspective que nous attendons la contribution de chaque Camerounais indigné des prédateurs au pouvoir.

Comme chaque année, le Mouvement de Février 2008 au Cameroun, profite lors de la publication de ses vœux de noël et de nouvel an pour publier une liste de 10 personnalités en guise de récompense et de reconnaissance pour tout Camerounais qui, quelque soit son domaine d’activité, s'est fait remarquer au courant de l'année écoulée par son engagement réel, franc, effectif et cohérent pour mettre fin à la mal gouvernance, promouvoir le respect des Droits de l’Homme dans toutes ses formes au Cameroun, sans oublier ceux qui de part leur activité, contribuent à l'amélioration des conditions des vies du peuple Cameroun.

Le comité de sélection de cette année a pu après le dépouillement des membres du jury rendu public la liste des 10 personnalités qui ont marqué  l'histoire du Cameroun en 2019

1-Pr Maurice Kamto, président élu du Cameroun

2- Maître Alice Nkom

3- Marie Flore Mboussi

4- Field Marshal

5- Fondation Ayah

6- La BAS (Brigade Anti-sardinards) et les Amazones

7- Boris Bertolt

8- Mamadou Mota, vice président du MRC

9- Sokoudjou Jean Rameau, Roi des Bamendjou

10- Annie Tchoko,

Le comité de sélection a également rendu public la liste des personnalités jugées négatives sur la scène sociopolitique de part leurs opinons et leurs activités nocives pour la démocratie.

1-Atanga Nji, Ministre chargé de Mission à la Présidence de la République.

2- Réné Emmanuel Sadi, Ministre de la communication

3- Momo Jean de Dieu, Ministre Délégué auprès du Ministre de la Justice Garde des Sceaux

4- Calixte Beyala, Ecrivain

5- Mathias Eric Owona Nguini, enseignant et politologue

6- Hervé Simon Eone Eone, alias Amer Kmer

7- Général René Claude Meka, chef d'état major de l'armée Camerounaise

8- Joseph Beti Assomo, Ministre délégué à la Présidence chargé de la Défense

9- Les chefs traditionnels de l'Ouest excepté le chef du groupement Bamendjou

10- Amougou Belinga, PDG Vision 4

Chers compatriotes

Cette année, dans le cadre de la commémoration des émeutes de février 2008 au Cameroun, nous avons entrepris une série d’activités dont le contenu sera rendu public dans quelques jours à Bruxelles. Vous y êtes conviés.

Un vent de changement de conscience souffle au Cameroun et sur la diaspora camerounaise, surtout au niveau de la diaspora combattante et patriotique.

C'’est comme une lame de fond. Une période de transition vers un avenir positif s’ouvre, remplie d’espoir et de nouveaux potentiels. Nous devons saisir cette chance de changement et nous tourner ensemble et résolument vers la pensée et l’action positives…

Nous profitons ainsi pour appeler toutes les forces vives de la nation camerounaise et de l'étranger à poursuivre leurs mobilisations et leur concertations afin qu'ensemble nous puissions mettre un terme aux maux qui minent notre société

Restons mobilisés pour les meetings du Professeur Maurice Kamto à Paris: 1er février 2020, Montréal 5-7 février, Toronto 8 février, Washington 8-9 février

Nous sommes heureux de vous convier à ces événements historiques

Vive le Cameroun, Vive l'Afrique

15janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo