CAMEROUN :: Pierre Désiré Engo: le lourd prix de la « fidélité » à une tyrannie :: CAMEROON
CAMEROUN :: Pierre Désiré Engo: le lourd prix de la « fidélité » à une tyrannie :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques – CL2P
  • jeudi 19 septembre 2019 10:28:00
  • 2178

CAMEROUN :: Pierre Désiré Engo: le lourd prix de la « fidélité » à une tyrannie :: CAMEROON

Cette « fidélité » à base régionale voire tribale à un « frère » et son régime tyrannique qui aura sali puis perdu un grand serviteur de l’État du Cameroun

Il a ainsi été maintenu pendant 14 années en détention arbitraire (reconnue par l’ONU Décision du Rapporteur spécial du Comité des Droits de l'Homme des Nations Unis) dans une prison mouroir sur des accusations qui se révèlent aujourd’hui infondées et montées de toutes pièces …après moult commissions rogatoires fantaisistes et autant d’articles à charge dans une presse mise à contribution pour le détruire.

Qui est assez naïf, sans être haineux ou revanchard, pour croire que Paul Biya n’a pas acté voire supervisé de près la mise méticuleuse à mort de l’un de ses tous premiers et fidèles amis professionnels puis compagnons au pouvoir ?

PERSONNE.

On ne le dira donc jamais assez: une fidélité et même une amitié en politique doit d’abord portée sur des convictions, sinon uniquement sur des convictions. Elles sont et doivent être respectées, y compris quand elles ne sont pas partagées.

Témoignage: Jean-Pierre Du Pont

Je reconnais là , l’homme auquel j’avais rendu une visite impromptue et non souhaitée ou désirée de sa part , un jour de février 2004 à Kodengui , alors que je finissais de m’entretenir avec feu le ministre Mouchipou Seydou. Ce qui m’avait alors frappé , et même intrigué chez le personnage , et que je perçois à nouveau à travers ces lignes , c’est non seulement un certain calme olympien , mais cette incapacité à éprouver le début du moindre commencement de ressentiment, à l’endroit de ses contempteurs.

Lors de l’entretien qu’il m’accorda ce jour de février de 2004 , alors qu’il ne me connaissait de nulle part , aucune espèce d’allusion à ses ennuis judiciaires . Très posé , et en dehors de son évocation de plusieurs endroits au Royaume Uni , où je lui avais dit que je résidais , il s’est limité à me donner des conseils , comme le fait un père prévenant à l’endroit d’un fils qui vit en dehors de son pays natal .

Comme je l’ai plusieurs fois écrit ici même m et ressassé, Paul Biya a tout simplement manqué de classe , et d’élégance à l’endroit de cet ami fidèle et loyal , qui a perdu son poste de ministre et même risqué sa vie , pour lui avoir fortement déconseillé de se rendre à la fameuse réunion du lac , du 18 juin 1983 , au cours de laquelle Ahidjo projetait d’inscrire dans la Constitution, la prééminence de l’UNC , le parti unique , sur le gouvernement.

Monsieur Pierre Désiré Engo , n’en parle pas publiquement , parce que c’est un homme à l’ancienne , qui a solidement verrouillé au corps , la notion de loyauté et de la parole donnée . Un homme d’honneur , qui préfère endurer des souffrances physiques , plutôt que de vendre sa probité au diable en échange des futilités . Les choses de la terre. Ce que les Douala appellent “ Mambo ma wassé “ .

En Côte d’Ivoire , on dit “ Même si vous n’avez pas honte , ayez au moins pitié! “

19sept.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE

canal de vie

Vidéo