Ayaba Cho et Mark Bereta terrorisent les journalistes Camerounais. :: CAMEROON
Ayaba Cho et Mark Bereta terrorisent les journalistes Camerounais. :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: MéDIA Ayaba Cho et Mark Bereta terrorisent les journalistes Camerounais. :: CAMEROON
  • Camer.be : Ben BATANA
  • lundi 26 août 2019 12:36:00
  • 14784

Ayaba Cho et Mark Bereta terrorisent les journalistes Camerounais. :: CAMEROON

Sur le banc des accusés, les premiers ministres Norvégien et Belge. La presse a sorti le venin, avec des mots drus et durs. Un incident diplomatique est à redouter.

Le leader la branche armée du mouvement séparatiste Ambazonien Ayaba Cho a-t-il bénéficié de la nationalité Norvégienne ? Cette information a provoqué l’ire au sein de l’opinion publique. La presse s’est emparée du sujet. De façon groupée, comme dans un rendez-vous, avec des mots durs. Pour le journal La République, paraissant à Yaoundé, la Norvège et l’ambazonie sont des « complices du terrorisme » Et pour cause, le journal crache le venin « au mépris du mandat d’arrêt international émis  contre lui, le terroriste Cho Ayaba, coordonnateur des deux camps de mercenaires dans le noso et commanditaire de 28 cas de viol sur mineurs, de l’exécution de 4 policiers et 3 gendarmes, des incendies de 22 écoles et 4 hôpitaux, qui est tranquillement hébergé par le premier ministre Norvégien. Contre toute attente vient de bénéficier de la nationalité »

Une attitude « du jeu trouble de la Norvège… »  que partage Le Pélican.  « une mauvaise nouvelle, celle de l’attribution de la nationalité norvégienne par le Premier ministre de ce pays, Erna Solberg, à un autre leader sécessionniste en la personne d’Ayaba Cho Lucas, allias ‘’ Mister Aspen’’, le chef des kidnappeurs qui à lui seul, dirigeait de façon, effroyable deux camps ambazoniens à Batibo, dans la Région du Nord-Ouest où il a posé plusieurs actes criminels parmi lesquels, l’enlèvement et l’assassinat entre autre du sous-préfet de Batibo, le viol des femmes ainsi que les multiples tortures des populations n’ayant pas respecté ces mots d’ordre de grève ».  

Info Matin lui, peint une actualité maculée de sang « Quand la Norvège protège le terroriste Ayaba Cho »  sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Malgré tout, « Déterminé à mettre la main sur ce dangereux terroriste, le Gouvernement camerounais est depuis lors engagé dans de prometteuses démarches diplomatiques en vue de l’extradition et du jugement de ce criminel par les Juridictions du Cameroun »

Mark Bareta, est lui aussi, sous les fourches caudines de la presse. Menaces sur la rentrée dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest : Sans Détour nous fait dire que « Mark Bareta et le Pm belge sont sur le banc des accusés ». Dans une lettre au vitriol, Marcus Ngwa, un jeune élève de Bamenda, interpelle le terroriste refugié en Belgique et Charles Michel, chef du gouvernement de ce pays, pour qu’ils laissent les enfants aller à l’école dans les régions dites anglophones. Et exige la mise en application du mandat d’arrêt international lancé contre ce séparatiste. 

« Un élève du Nord-Ouest interpelle le Pm Belge pour son soutien au terroriste Mark Bareta ». Il prône le boycott des écoles, il a violé les filles, organisé l’assassinat des enseignants et des élèves, martèle Le Soir. Génération Libre nous dit « comment la Belgique soutient les ‘’ ambazoniens ». En donnant la nationalité à Mark Bareta, le gouvernement belge laisserait-il comprendre tout simplement qu’il soutient les terroristes qui ont mis le Nord-Ouest et le Sud-Ouest à feu et à sang ? S’interroge le journaliste.

26août
Lire aussi dans la rubrique MéDIA

canal de vie

Vidéo