Ils sont dans l'oeil du cyclone : Jean Louis Beh Mengue, régulateur en zone de turbulence
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Ils sont dans l'oeil du cyclone : Jean Louis Beh Mengue, régulateur en zone de turbulence :: CAMEROON

Il est frappé d’une interdiction de sortie du Cameroun par frontières respectives Gabon et Guinée équatoriale particulièrement Kye-ossi ou Olamze, depuis le 03 août 2017.

L’alerte a été sonnée à travers une lettre circulaire portant l’estampille du préfet de la vallée du Ntem dans la région du Sud qui redoute le fait que, ne voulant point avoir à affronter les enquêteurs et les juges, l’homme limogé le 08 juin dernier, puisse se faire la belle pour échapper aux conséquences de son irresponsabilité dans la gestion de l’Agence de régulation des télécommunications (Art) présentée comme le gendarme dans le secteur de la Télécommunication au Cameroun.

Cette interdiction  fait suite à celle du 9 juin 2017 relative à une « affaire Beh Mengue et autres (rapport du Consupe sur gestion de l’Art) » du Tribunal criminel spécial (Tcs) et faisant mention d’un rapport du Contrôle supérieur de l’Etat (Consupe), administration chargée de veiller à la bonne gestion des dépenses publiques et au respect des procédures, qui a dévoilé en juin 2013 que le désormais ancien Dg a fait perdre des milliards à l’Etat.

Parmi les griefs qui lui sont imputés, la gestion des sanctions pécuniaires respectives de 4 140 440 000 Fcfa et 523 220 000 Fcfa infligées à Orange Cameroun Sa. et Mtn Cameroon pour plusieurs manquements constatés.

À l’insu du conseil d’administration, le Consupe indiquait que Jean Louis Beh Mengue a pris un certain nombre d’initiatives lourdes de conséquences. On parle de près de 8 milliards Fcfa rétrocédés aux opérateurs télécoms.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo