Can 2021: Le stade d’Olembe dans le viseur de la CAF
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Can 2021: Le stade d’Olembe dans le viseur de la CAF :: CAMEROON

L’instance faîtière du football africain menace de délocaliser le match d’ouverture de la CAN 2021 au cas où le stade prévu pour l’occasion n’était pas prêt à son goût.

« S’agissant du stade d’Olembe, sachez que si tout n’est pas réglé d’ici au 30 Novembre 2021, le match d’ouverture aura lieu ailleurs. Des dispositions sont d’ores et déjà été prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Comité d’Organisation, pour la CAF et pour le Cameroun. ».

C’est la substance de la correspondance de Vérone Mosengo ,le secrétaire général de la confédération africaine de football adressée au président du comité local d’organisation de la CAN 2021 le 17 novembre dernier. Il y indique que les dispositions sont d’ores et déjà prises pour la délocalisation du match d’ouverture de la compétition, si tout n’est pas réglé au Stade d’Olembe avant le 30 novembre 2021, délai de livraison.

 Dans cette correspondance signée du Secrétaire général de l’instance faitière du football continental, la CAF déplore la non-tenue par la partie camerounaise des promesses formulées lors des nombreuses visites d’inspection des officiels de l’instance, notamment celle du Président et du Secrétaire Général de la CAF et du vice-président de la CAF.

Avec photos à l’appui, le SG de la  CAF constate que « l’état d’avancement des extérieurs du stade d’Olembé, dont la livraison est promise pour le 30 novembre 2021, semble sans progrès depuis ma dernière visite datant du 22 octobre. » Il invite le COCAN à partager avec lui, un plan de travail de l’entreprise chargée des travaux. L’instance faitière du football continental appelle également Narcisse Mouelle Kombi et son équipe à constituer une équipe responsable de la gestion du stade et lui en présenter l’organigramme, tout comme, elle demande de s’assurer que la clôture du périmètre extérieur sera installée avant le 10 décembre 2021.

Outre le stade d’Olembe, la CAF souligne d’autres inquiétudes au niveau du site de Bangou dont la pelouse du stade d’entrainement serait impraticable et les travaux inachevés. Elle émet aussi des préoccupations au sujet du protocole COVID, du Marketing et propriété intellectuelle, de la gestion des stades, de la gestion des bénévoles, des procédures douanières etc.

Le Cameroun dispose donc de moins de 10 jours pour satisfaire ces exigences de la confédération africaine de football au risque de voir l’instance faîtière du football continental prendre des mesures d’urgence qui pourraient aller jusqu’au retrait de cette compétition.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo