Message du médiateur universel aux orphelins, épouses et compagnes des forces de l'ordre
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Message du médiateur universel aux orphelins, épouses et compagnes des forces de l'ordre :: CAMEROON

Aux Epouses, compagnes, veuves et orphelins des Forces de défense et de sécurité de la République .Compassion, solidarité, attention, soutien, encouragement et reconnaissance de la nation camerounaise toute entière

A vous les veuves, les épouses, les compagnes de tout statut, j’ai à cœur de vous porter ce vibrant message, de vous exprimer tout ce qui dans l’être humain, peut marquer et signifier le réconfort. Vous dire que nous sommes ensemble, c’est sans doute insuffisant voire incomplet. Ce qui me mobilise ce jour, ce moment, c’est la ferme conviction, de ce que votre peine, votre douleur, vos espoirs et désespoirs, sont les miens, ceux de la nation entière. Tenez bon, et jamais ne regrettez rien, parce que votre choix d’union, votre rêve de famille, a rencontré le chemin et la vocation d’un soldat de la République. C’est pour la bonne cause, et c’est pour la vie et la survie, pour notre destin, pour le destin de notre identité, pour la préservation des emblèmes et de l’âme du Cameroun en tant que nation souveraine, en tant qu’Etat organisé, consacré et respecté.

A vous les orphelins, vous devenus pupilles de la nation, vous dont certains n’ont pas connu, ne connaîtront jamais, ou ne reverront plus leur papa, leur protecteur. A vous donc, enfants de la douleur, qui attendent et scrutent l’horizon, pour le retour de papa, après l’avoir vu partir, sac au dos, pour le front, pour la mission sublime, la mission de la défense de la patrie. Soyez donc, nos chers enfants, assurés de ce que, la nation veille et veillera, qu’elle se soucie de vous au plus haut niveau, et avec la plus haute des affections.

A tous, je voudrais porter le témoignage vrai et sans appel, selon lequel, le Cameroun, votre pays, notre beau pays, n’a jamais ni déclaré la guerre à son peuple, ni même seulement songé à marginaliser ou à discriminer une partie de son peuple. Notre avenir commun est beau, et nos espoirs pour une vie meilleure, repose sur notre capacité et notre engagement pour le dialogue, la tolérance, le pardon mutuel et la réconciliation. Aucune goutte de sang préservée ne sera négligeable dans cette voie, aucune main tendue ne sera inutile, aucun repenti ne sera rejeté, et aucun pas ne sera petit à cette fin. Puisse vos larmes cesser de couler, et puisse vos cœurs s’apaiser, car rassurés par ce vibrant message de la fraternité porté par toutes les voix et par toutes les espérances ? Tous les sacrifices de vos êtres chers, ne seront pas vains, car ils triompheront de la haine inutile et de la violence aveugle, que des esprits simples et volontiers conditionnés négativement, ont cru pouvoir nous imposer.

Vive le Cameroun, la mère patrie, unie et indivisible./.

SHANDA TONME

03 Novembre 2021

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo