Rapport Cas-Covid : Vent de panique chez les hauts cadres du MINFI
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Rapport Cas-Covid : Vent de panique chez les hauts cadres du MINFI :: CAMEROON

Les observations du MINSANTE, à propos du rapport sur le fonds de solidarité, ont été très mal accueillies par le camp d’en face.

Un vent de panique souffle, depuis mercredi, dans les rangs des hauts responsables du ministère des Finances (MINFI). L’objet de cet affolement est une correspondance, datée du 27 juillet, signée du ministre de la Santé publique (MINSANTE), Manaouda Malachie, à son collègue et argentier national, Louis Paul Motaze. Dans cette lettre, qui a fuité sur les réseaux sociaux, l’auteur apporte quelques précisions quant au rapport d’exécution du fonds de solidarité nationale contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales au titre de l’exercice 2020. Le MINSANTE y constate, pour le déplorer, que ni ledit rapport, encore moins son projet, n’ont été transmis à ses services en vue d’apporter, « le cas échéant, des éléments de réponse à certaines informations ou interrogations qui pourraient y subsister ».

Manaouda Malachie s’offusque particulièrement de la partie du document relative à la non-régularisation, par son département, des avances de trésorerie consenties au profit du MINSANTE ainsi que les paiements, consentis par la paierie spécialisée auprès de son administration, fixées à 45,9 milliards de francs alors que l’expéditeur de la correspondance les reconnaît à hauteur de 34,5 milliards de francs. Bien plus encore, relève le patron du MINSANTE, ces dépenses ont été exécutées en procédure normale, la liasse documentaire y relative étant bel et bien disponible dans les services du MINFI. Ainsi, soutient-il, la régularisation, qui n’est rien d’autre qu’un mécanisme de couverture budgétaire, ne saurait relever de la compétence du MINSANTE alors même que, en application des dispositions de la circulaire du MINFI du 22 juillet 2020 précisant les modalités d’organisation, de fonctionnement et d’évaluation du fonds spécial Covid-19, « le seul ordonnateur dudit compte est le ministre des Finances ».

Aplanir les incompréhensions

Last, but not the least, Manaouda Malachie précise à Louis Paul Motaze, s’agissant des ressources issues des fonds de concours, mobilisées et exécutées à travers les banques commerciales, que le directeur général du Budget a reçu, depuis le 20 avril 2021, un bordereau qui, en plus du compte d’emploi, toutes les pièces justificatives ainsi que le livre journal des recettes et celui de caisse du billeteur dûment désigné à cet effet. Et, alors que beaucoup pensaient que ces observations de bon sens allaient être suivies de rectifications, à défaut d’une réunion devant permettre d’aplanir les incompréhensions, certains hauts responsables du MINFI ont plutôt accueilli la démarche du MINSANTE comme un affront.

Aussitôt, apprend-on de source proche du dossier, une réunion de crise a été convoquée au niveau de la direction générale du Trésor en vue d’étudier la réplique à apporter à ce qui, dans la maison, est considéré comme un outrage. Concomitamment, quelques confrères auraient été approchés avec pour consigne, à défaut de donner la répartie à l’irrévérencieux, à tout le moins de faire l’impasse sur l’affaire. Le « Covidgate » n’a décidément pas fini de révéler toutes ses facettes.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo