Expériences en hydrocarbures : Le ministre équato-guinéen venu s'abreuver chez Eloundou Essomba
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Expériences en hydrocarbures : Le ministre équato-guinéen venu s'abreuver chez Eloundou Essomba :: CAMEROON

L'expérience du ministre camerounais de l'Eau et de l'Energie ( MINEE), Gaston Eloundou Essomba dans le domaine des hydrocarbures, traverse les frontières du pays.  

C'est à raison que le membre de l'exécutif camerounais, a, le jeudi  15 juillet 2021, reçu en audience dans son cabinet à Yaoundé, son homologue équato-guinéen,  Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre des Mines et des Hydrocarbures. Une visite de courtoisie qui a été l'occasion pour l'illustre hôte équato-guinéen, de s'abreuver à l'expérience avérée de Gaston Eloundou Essomba. Avant d'être nommé ministre de l'Eau et de l'Energie par le président de la République, Paul Biya le 02 mars 2018, Gaston Eloundou Essomba avait acquis une longue et riche expérience managériale dans le domaine des Energies, après avoir été directeur général de la Société camerounaise des dépôts pétroliers ( Scdp), pendant huit ans et huit mois. Il s'agissait donc d'un homme aguerri qui, prenait de ce fait,  la tête du MINEE il y a un peu plus de trois ans, sous la vision éclairée et magnanime du chef de l'État Paul Biya.

Lors de l'audience, les deux hommes ont évoqué l'impérieuse nécessité de coaliser, pour le partage d'expériences. Une coopération qui permettrait alors à chaque marché national de satisfaire à ses besoins en gaz et en carburant, mais aussi pour la sous-région Afrique Centrale. Le Cameroun est un gros  client pour le gaz équato-guinéen dont il est un grand consommateur; d'où la nécessité de réfléchir sur la mise en place d'une plateforme de concertation en vue de rendre encore plus fructueuses, les relations entre les deux pays voisins.

Il est à noter que la Guinée-Equatoriale collabore depuis quelques temps, avec la Société nationale des hydrocarbures ( Snh). Toutefois, il en faut un peu plus, afin que soient approfondis les échanges sur les hydrocarbures. Une solidarité qui apparaît encore plus que précieuse pour les deux nations voisines, avec l'épidémie du Coronavirus qui a conduit à la baisse du coût du pétrole, et fragilisé le secteur.

Déjà en début d'année dernière, la bonne collaboration entre les deux pays dans le domaine des hydrocarbures, a montré des signes de dynamisme. Le marketeur à capitaux publics Tradex  est déjà présent en Guinée-Equatoriale. Sa première station-service a été inaugurée par Gabriel Mbaga Obiang Lima, à Malabo II, avec une capacité de stockage de 100 000 litres de carburant et 300 réservoirs de 12,5 kg de gaz butane.

En effet, le Cameroun a prévu une implémentation du pétrolier Tradex en Guinée-equatoriale,  pour une durée de trois ans  débutée en 2019, pour un investissement total de 12,5  milliards francs CFA. Il s'agit concrètement  de 10 stations-service Tradex  à construire en Guinée-Equatoriale. Une passerelle qui  entre autres, œuvre à la concretion de l'intégration sous-régionale. 
"Ce projet vient remédier à la rupture de stock du produit raffiné qui s'est avérée être un vrai défi pour notre pays", a déclaré le ministre équato-guinéen des Mines et des Hydrocarbures, Gabriel Mbaga Obiang Lima.

" Nous devons connaître l'environnement, le marché, le jeu de l'offre et de la demande. Vu le contexte, il devient difficile de mobiliser les fonds, alors il faut être regardant sur le stock de sécurité et s'assurer qu'il est disponible en permanence. L'infrastructure de stockage doit avoir une capacité capable de répondre à la demande", a fait savoir Gaston Eloumdou Essomba le ministre camerounais de l'Eau et de l'Energie, avant d'instruire au directeur des Produits pétroliers et du Gaz de son administration, de travailler pour ce faire avec le ministère équato-guinéen des Mines et des Hydrocarbures.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo