Déclaration du MPDR sur les perturbations marquant le séjour du Chef de l’Etat à l’étranger
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Déclaration du MPDR sur les perturbations marquant le séjour du Chef de l’Etat à l’étranger :: CAMEROON

APPEL A LA TOLERANCE ET A L’ABSTENTION DE TOUTE STIGMATISATION

Le MPDR, Mouvement populaire pour le dialogue et la réconciliation, suit avec une particulière attention, les perturbations, menaces, proclamations, déformations, discours haineux et résurgences des fractures ethno-tribales et ethno-régionalistes, qui s’étalent sous nos yeux, depuis que le Chef de l’Etat, SEM Paul BIYA, est arrivé en Suisse pour un autre séjour.

Le MPDR, regrette profondément la situation ainsi crée et entretenue, et se désolidarise entièrement de toute initiative, projet ou planification qui tendrait à diviser d’avantage nos compatriotes où qu’ils soient établis et quelles que soient leurs opinions politiques et leurs ambitions. Un peuple, une même nation, un même destin et une même image.

Le MPDR décommande absolument et résolument les mouvements extérieurs de toute nature, dont le but et les objectifs, visent à ternir l’image de notre pays, à souiller, à intimider et à humilier ses dirigeants de quel que niveau que ce soit.

Le MPDR rappelle qu’un Chef d’Etat mérite égards et considérations, et par conséquent que nul ne saurait attenter directement ou indirectement à la vie, à la quiétude et à la liberté d’aller et de venir du couple présidentiel, sans instrumenter au passage des réponses, des réactions et des conséquences relativement graves, au-delà de toute anticipation.

Le MPDR reconnaît à tous les nationaux, de tous les pays, le droit de faire connaître publiquement leurs opinions conformément aux instruments internationaux garantissant les droits et les libertés, mais à la condition de le faire dans le respect de certaines autres normes de civilité, de dignité, de sincérité et de tranquillité conventionnellement acceptables.

Le MPDR condamne et rejette tous les excès, les extrémismes et les dérives qui, dans le contexte des répercussions et des implications diverses, sont de nature à troubler la coexistence des communautés en territoire camerounais. C’est le lieu de rappeler également, que c’est au Cameroun et non ailleurs, que se joue le destin du pays, que se construit l’alternance et les mutations au sommet comme à la base du pouvoir.

Le MPDR, tout en comprenant l’ampleur des frustrations des nationaux exilés, rappelle que personne n’est responsable de leur décision de partir ou de rester, et chacun doit pouvoir assumer ses choix malgré la dureté de la vie et les multiples désagréments.

Le MPDR regrette profondément la confusion, l’extrapolation et les soupçons ventilés contre une communauté à cause de ces mouvements d’humeur inacceptables, et rejette cette façon de juger et d’analyser. Les opinions des uns et des autres les engagent et non leur communauté. Tous les acteurs civils et politiques doivent donc s’abstenir des amalgames haineux, susceptibles de perturber la promotion du dialogue et de la réconciliation.

Le MPDR rappelle enfin, que le Cameroun n’est certes pas un paradis, nous avons même de graves problèmes comme du reste ailleurs, et Paul Biya n’est ni un ange ni un saint, mais nous avançons néanmoins, doucement./.

SHANDA TONME

Président, Médiateur Universel

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo