LA TCHIZA DE MON ÉPOUX VEUT ME METTRE DEHORS
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: LA TCHIZA DE MON ÉPOUX VEUT ME METTRE DEHORS :: CAMEROON

Une femme mariée subit le harcèlement de la maîtresse de son époux, la dame de dehors lui a promis de la jeter hors de son ménage.

À la suite de notre publication sur les maîtresses, cette femme nous a écrit pour nous raconter son histoire.

Jacky 37 ans, est mère de 3 enfants, mariée depuis 2011. Son époux et elle se fréquentent depuis le secondaire. Lorsqu’ils se rencontrent, Jacky est en 3 -ème année tandis que son compagnon de l’époque est en classe de première. Les deux tourtereaux ont charbonné ensemble, lorsqu’il fallait rédiger les demandes d’emploi, ils le faisaient tous les deux, jusqu’à ce que l’homme ait un bon statut social. Jacky a toujours été amoureuse de son mari.

En 2012, une année après son mariage, elle découvre l’existence de la maîtresse

« Par le plus grand des hasards, je fouille son téléphone et tombe sur un message de Saint Valentin ». Jeune mariée voulant défendre son foyer, elle appelle la maitresse et lui demande de laisser son mari tranquille.

Plusieurs années plus tard, elle se rend compte qu’un numéro bipe son époux tous les matins à 6h. Lorsqu’elle pose des questions, il lui dit que c’est un collègue qui donne un signal. En réalité ce sont les algorithmes de Facebook qui dévoilent tout. La maitresse étant amie avec l’époux de Jacky, Facebook lui propose son profil. Elle reconnait le nom qui apparait souvent sur le téléphone de son époux, mais avec un prénom féminin.

Sur le profil elle découvre l’image d’un enfant qui ressemble comme deux gouttes d’eau à son propre fils. L’enfant en question est né en 2014, puis dans son investigation, elle découvre que l’homme a acheté un terrain à cette femme qui vit à Bertoua. « Récemment il est allé là-bas il a fait des investissements, il a construit sur le terrain de cette femme, lui a ouvert un bar et est en train de se préparer pour refaire la toiture de la maison familiale de cette fille ».

La dame dont il est question a menacé Jacky

« Elle m’a personnellement appelée pour dire qu’elle va gâter mon mariage et elle a mis ses menaces à exécution. Elle lui a donné le tobassi (charme) il est devenu incontrôlable ». Lorsque la dame est dans la ville de Douala, l’homme ne passe plus ses nuits dans le domicile conjugal.

D’ailleurs même la belle famille de Jacky connait très bien la maitresse. « Une de mes belles-sœurs a trouvé du travail du côté de Bertoua et elles sont amies. Son frère a pris le temps de faire les présentations. Elles font même les photos ensemble qu’elles postent sur leur profil WhatsApp. » nous dit Jacky. Plus loin encore, « sur l’écran du nouveau téléphone qu’il (l’époux) a acheté il y a lui, la dame, le fils qu’ils ont ensemble et la première fille de la dame », dit Jacky.

Toutes ces frustrations Jacky les vit avec souffrance mais elle est convaincue que son époux agit sous l’impulsion du charme. Même si les deux ne partagent plus le lit conjugal, elle reste convaincue que les choses vont changer et qu’elle va récupérer son mari.

Après dix ans de mariage…

Elle dit résister à tous ces harcèlements pour le bien de ses enfants

« Mon ménage j’y suis j’y reste pour mes enfants. Si je n’avais pas eu d’enfant et si je n’avais pas été fidèle à mon mai, je serais partie mais j’y suis j’y reste », lance-t-elle en dernier ressort, en précisant qu’elle reste persuadée de l’amour de son époux pour elle.

Une situation qui arrive en contradiction avec ces tchizas qui restent dans l’ombre du couple.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo