Le Maire de la ville restitue le trottoir aux piétons
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Le Maire de la ville restitue le trottoir aux piétons :: CAMEROON

Il a engagé depuis quelques jours une vaste campagne de libération des trottoirs de la ville de Douala.

Le désordre urbain est l'une des choses les mieux partagées dans la ville de Douala. Lors de sa prise de fonction à la tête de la cité capitale économique, Roger Mbassa Ndinè , le Maire de la ville avait fait de cette lutte l'un des piliers de son mandat.

Pour mettre donc en pratique cette promesse faites aux doualais, le premier magistrat municipal a depuis peu entrepris une vaste campagne de libération des trottoirs de certains quartiers de la ville. Il faut dire que ces derniers étaient devenus de véritables magasins, boutiques et autres buvettes . Il a semblé urgent à Mbassa Ndiné et son son exécutif de prendre le taureau par les cornes.

Dans le cadre du programme qu'il a lui même dénommé '' restituer le trottoir aux piétons'' le Maire de la ville a effectué le mercredi 03 mardi une descente sur le terrain Pour toucher du doigt la réalité et appuyer les équipes mobiles déployées a cet effet . Celles-ci sont encore dans la phase de sensibilisation depuis bientôt deux semaines.

Au cours de cette descente, le Maire s'est entretenu avec les occupants des trottoirs de l'avenue du 27 Août '' je suis venu personnellement vous demander de prendre de es disposition pour quitter ce trottoir dans les délais les plus brefs car cet espace appartient à la ville et les piétons sont ses utilisateurs prioritaires , on va se concerter après pour voir comment mieux voir installer ailleurs mais il faut d'abord quitter le trottoir. Je pense que vous ferez de meilleures affaires lorsque mes piétons auront assez d'espace pour se déplacer dans ces rues.'' 

A indiqué Roger Mbassa Ndinè aux occupants du trottoir de cette avenue.

A en croire le premier magistrat de la ville, une solution palliative pourra être trouvée après le départ de ceux-ci du trottoir. Toujours est-il que ceci n'est pas une condition sinequanone mais plutôt une solution encore en étude. 

Le Maire espère ne pas avoir à passer par la phase répressive après cette phase de sensibilisation. Il compte donc sur le sens du civisme des uns et des autres afin de mener a bien cette opération.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo