Les escalators du Grand Mall : Jusqu'à 20 chutes par jour
CAMEROUN :: SOCIETE

CAMEROUN :: Les escalators du Grand Mall : Jusqu'à 20 chutes par jour :: CAMEROON

Les vigiles qui travaillent avec l’appui de la gendarmerie ont reçu une formation pour sauver des personnes qui courent le risque de tomber sur l’escalator.

Après l’affluence constatée des premiers jours et les nombreuses vidéos de chutes de visiteurs sur l’escalator, la sécurité est désormais plus en alerte au Douala Grand Mall. Les jours de grande affluence situés entre vendredi et dimanche, outre les deux vigiles équipés de détecteurs de métaux à l’entrée, deux autres commandos et un maitre-chien se déploient devant le Mall. Ils ont pour mission d’éloigner les « nangas boko », ces enfants de la rue qui s’adonnent souvent aux agressions ou vol à la tire dans certains coins de la capitale économique. Ces commandos ont également pour tache de diriger les véhicules.

L’équipe de G4S bénéficie de l’appui de la gendarmerie. Un gendarme est en faction chaque jour à l’entrée du Mall. La police est également annoncée. «Quand il y a affluence, on appelle le renfort. Nous recevons dix commandos et des gendarmes de plus le week-end. Quand il y a un cas suspect, la gendarmerie est aussitôt interpellée », indique Guy Noubissie, un commando de G4S. Le reporter a appris que lundi 23 novembre 2020, une arme a été repérée sur un monsieur stationné dans un des parkings. Il a été interpellé par les bidasses. Il a présenté un permis de port d’arme scanné. Il a ensuite été conduit au poste de gendarmerie pour être entendu.

Les personnes avec des babouches deux cordes ou des vêtements sales ne sont pas admis. En semaine, on chasse les élèves qui viennent ici les jours de classe. Sauf s’ils sont accompagnés de leurs parents », relève Guy Noubissie. Qui fait savoir que des précautions particulières sont également de rigueur au niveau de l’escalator. Il y a tout d’abord un vigile posté au pied de cet escalier roulant. Il est chargé de renseigner les uns et les autres sur l’utilisation de l’escalator.

« Ils sont deux en poste. Ils sont aussi là pour protéger et sauver ceux qui courent le risque de tomber. Ils ont reçu une formation pour ça. Il y a aussi un bouton de sécurité pour arrêter l’escalator quand quelqu’un veut tomber. L’appareil s’arrête aussi automatiquement quand ça détecte des secousses irrégulières», explique le commando de G4S.

Le nombre de chutes d’usagers sur l’escalier mécanique a considérablement baissé, apprend-on. Aucun incident n’a été enregistré pour la journée du mardi 24 novembre. La veille non plus. Les vigiles en faction dans le hall de Carrefour notent qu’à l’ouverture de cet espace commercial gigantesque, il était difficile qu’un jour ne s’écoule sans enregistrer au moins vingt chutes sur l’escalator. « Les gens comprennent déjà comment ça fonctionne », pense Guy Noubissie.

Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo