World news CAMEROUN :: KIDNAPPING DU PERE LUDOVIC LADO A EDEA :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: KIDNAPPING DU PERE LUDOVIC LADO A EDEA :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: POLITIQUE CAMEROUN :: KIDNAPPING DU PERE LUDOVIC LADO A EDEA :: CAMEROON
  • Correspondance de : CPD
  • mardi 13 octobre 2020 19:34:00
  • 3035

World news CAMEROUN :: KIDNAPPING DU PERE LUDOVIC LADO A EDEA :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Le CPD Appelle à Sa Libération immédiate et Condamne fermement la dérive Schizophrénique inquiétante de Paul Biya et Sa Clique

La Cameroon Patriotic Diaspora (CPD) a appris l’enlèvement ce jour, 13 Octobre 2020, aux environs de la ville d’Edéa, du père-Jésuite Ludovic LADO par la police Camerounaise au service du régime despotique de Paul Biya.

Il est reproché au Père Ludovic LADO, d’avoir décidé de marcher silencieusement de Douala à Yaoundé, à partir du 12 octobre 2020, « pour le dialogue, la justice, la paix et la réconciliation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun ».

Dans une lettre ouverte aux Camerounais publiée le 12 octobre avant l’entame de sa marche, le Père Ludovic LADO a précisé les objectifs visés par sa marche qu’il a baptisée « pèlerinage de la fraternité » en ces termes:

  • «Je marche pour que le sang humain cesse de couler dans notre pays.
  • Je marche pour que le droit constitutionnel de manifester pacifiquement au Cameroun soit respecté.
  • Je marche en solidarité avec les déplacés internes et les réfugiés de la crise anglophone.
  • Je marche pour exorciser en moi et en nous le démon de l’indifférence.
  • Marcher n’est pas seulement un droit humain mais divin.
    Je marche pour que ça marche»

Comme tout le monde peut le constater, le Père Ludovic LADO, en marchant silencieusement, ne constituait aucune « menace pour l’ordre public », selon la nébuleuse expression du régime et ses sécurocrates, qui conscients de leur impopularité légendaire montrent de plus en plus des signes inquiétants de schizophrénie, redoutant la moindre initiative citoyenne des camerounais.

L’enlèvement du père Ludovic LADO représente donc une grave escalade dans la répression du régime contre de citoyens camerounais pacifiques.

Même aux pires heures de l’UNC, le Cameroun n’a pas connu une telle dérive fasciste du régime au pouvoir. Il ne reste plus qu’à mettre l’oxygène que nous respirons en coupe réglée !

Camerounaises, Camerounais, levons-nous car l’heure est grave !

Nous devons tous nous lever contre cette fascisation crescendo de la vie civile politique et politique par le régime néocolonial corrompu de Paul Biya qui a progressivement remis en cause toutes les libertés acquises de haute lutte au début des années 1990 !

Le CPD apporte son soutien au père LADO Ludovic et appelle à sa libération sans conditions afin qu’il puisse exercer pleinement sa liberté de croyance en poursuivant son « pèlerinage de la fraternité » qu’il a initié pour demander la paix au Cameroun. Nous sommes tous pour la Paix dans ce pays !

Pour la Cameroon Patriotic Diaspora (CPD),

Le DIRECTOIRE

13oct.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo