World news CAMEROUN :: The Okwelians, un « Think Do Tank » pour redynamiser le débat public au Cameroun :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: The Okwelians, un « Think Do Tank » pour redynamiser le débat public au Cameroun :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Leandre Ndzie
  • mardi 29 septembre 2020 07:34:00
  • 818

World news CAMEROUN :: The Okwelians, un « Think Do Tank » pour redynamiser le débat public au Cameroun :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Le Cameroun semble désormais entrer dans la phase d’évaluation de son plan de riposte contre la COVID19. L’heure est venue de tirer les premières leçons de la pandémie et de changer de paradigme pour repenser la société camerounaise.

Dans cette perspective, et à l’occasion du lancement officiel de ses activités, le Think Do Tank The Okwelians dévoile les résultats d’une étude inédite réalisée auprès de 1275 Camerounaises et Camerounais sur la cohésion sociale, la transformation économique et la gouvernance publique au Cameroun à l’aune de l’ère post-Covid19.

L’Étude révèle des Camerounaises et Camerounais fiers de leur résilience et attachés à la paix et à la sécurité mais préoccupés par la gouvernance publique, par l’accès à l’emploi ou encore par l’industrialisation de l’économie et surtout impatients de bénéficier de services publics performants. Plusieurs thématiques sont également jugées prioritaires notamment le bien-être, l’innovation, la justice sociale ou encore la lutte contre le harcèlement et les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes.

Parmi les résultats saillants, on relève qu’un Camerounais sur deux juge que la cohésion sociale s’est dégradée ou a stagné au cours des cinq dernières années au Cameroun. Huit Camerounais sur dix considèrent l’agriculture et l’éducation comme les deux secteurs d’innovation prioritaires au Cameroun. Plus de 78% des Camerounais considèrent comme insignifiante l’évolution de la gouvernance au cours des cinq dernières années. Avec une note moyenne de 11,9/20 et à l’exception des organisations religieuses, les Camerounais accordent une crédibilité et une légitimité assez relatives aux organisations de la société civile.
« Le Cameroun traverse une crise sociale, sécuritaire, économique, politique et surtout morale sans précédent. L’Étude menée par The Okwelians démontre, s’il le fallait encore, que plusieurs sujets de société - à l’instar de la cohésion sociale, la transformation économique ou la gouvernance publique - nécessitent un débat qui dépasse le cadre de nos partis politiques. Plus que jamais, la société civile doit se réinventer pour impulser un changement de cap », explique Jacques Jonathan Nyemb, Président de The Okwelians et par ailleurs avocat d’affaires et membre du Conseil d’administration du Groupement Inter-patronal du Cameroun (GICAM).

Informations complémentaires sur l’Étude

L’Étude a été réalisée par The Okwelians en partenariat avec Dina Surveys, entre le 27 juillet et le 10 août 2020. La méthode d’échantillonnage retenue est une méthode empirique par quota. La population cible visée est constituée des Camerounaises et Camerounais de nationalité et d’origine, de 15 ans et plus, vivant au Cameroun et à l’étranger. Le champ spatial couvre trois régions du territoire national (Centre, Littoral et Sud-Ouest) et des pays de quatre continents (Afrique, Europe, Amérique et Asie). La taille totale de l’échantillon est de 1275 personnes (1024 au niveau national et 251 de la diaspora).

29sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo