CAMEROUN :: Lutte contre l’incivisme : L’exemple de « Yassa propre » :: CAMEROON
CAMEROUN :: Lutte contre l’incivisme : L’exemple de « Yassa propre » :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Cameroon Tribune : Mireille ONANA MEBENGA
  • vendredi 03 juillet 2020 10:19:00
  • 837

CAMEROUN :: Lutte contre l’incivisme : L’exemple de « Yassa propre » :: CAMEROON

L’initiative des habitants de ce quartier vient de susciter les encouragements du maire de la ville de Douala, qui a promis un appui.

C’est un exemple venu de Douala III qui pourrait faire tache d’huile dans toute la ville. L’Association des ressortissants de Yassa pour le développement (Arydel) s’emploie, depuis deux ans, à faire de leur zone d’habitation un coin où il fait bon vivre. Leur slogan : « Yassa village propre et écologique, ensemble protégeons notre environnement ». Il se décline en diverses actions. Notamment la lutte contre l’occupation anarchique de la voie publique par des commerces, le respect l’alignement des domiciles par rapport à la route (une distance de 7m est observée), l’enlèvement des ordures ménagères et la sensibilisation sur le respect de l’environnement.

Des mesures et d’autres qui portent déjà des fruits. Ce village du canton Bakoko présente désormais un visage avenant. Les rues sont propres, les caniveaux sont constamment curés, etc. Seul lieu de «résistance » jusqu’à présent, le carrefour Yassa, avec l’installation anarchique des commerces, les habitudes de certains récalcitrants, entre autres. En visite dans ce village le samedi 27 juin 2020, pour encourager Robert Ngangué, le président de l’Arydel, et ses compagnons dans cette aventure pour la salubrité et le civisme, le maire de Douala a apprécié cette prise en main des choses par des riverains.

« Nous sommes venus ici tout simplement encourager cette initiative jeune et pour dire que la ville de demain c’est leur ville », a déclaré Roger Mbassa Ndinè. Le maire a également annoncé que par rapport aux problèmes posés par la population, il est nécessaire et même vital de mettre un peu d’ordre dans les constructions. Notamment pour lutter contre les installations anarchiques qui enlaidissent Douala.

« Nous voulons le développement de la ville, mais dans le respect des normes. La ville a lancé la campagne de régularisation des permis de construire par la vérification des normes de construction », a-t-il indiqué, avant d’ajouter que Yassa y est déjà engagé et sera soutenu par la ville dans ce sens.

La descente du maire a été en outre l’occasion de poser une autre doléance : celle l’emploi des jeunes. Il faut cependant noter que des initiatives sont prises au niveau du village, à travers des formations dans le domaine de l’héliciculture (élevage des escargots). « Je contribuerai au fonds qui est censé apporter un appui aux jeunes qui auront participé à la formation et qui veulent se lancer dans le métier d’éleveur d’escargots », a promis le maire, qui a relevé que d’autres pistes existent, s’agissant d’activités génératrices de revenus.

03juil.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo