CAMEROUN :: Bafoussam : Les meurtriers de Roland Kumbé courent toujours :: CAMEROON
CAMEROUN :: Bafoussam : Les meurtriers de Roland Kumbé courent toujours :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Mutations : Robert Nkaké
  • jeudi 26 mars 2020 08:16:00
  • 1561

CAMEROUN :: Bafoussam : Les meurtriers de Roland Kumbé courent toujours :: CAMEROON

Cet officier de police a été froidement abattu par des individus encore non identifiés dans la nuit du 20 au 21 mars dernier.

Les éléments de la police de la ville de Bafoussam s'interrogent encore sur l'assassinat d'un des leurs. Ce dernier a trouvé la mort dans des circonstances troubles, au quartier Toket-Explosif, dans l'arrondissement de Bafoussam 3e. D'après des informations glanées sur le terrain, c'est de retour à son domicile dans la nuit du 20 au 21 mars dernier, que l'officier de police de premier grade, Roland Kumbé, la trentaine avancée, et originaire de la région du Sud-Ouest, s'est retrouvé nez à nez avec une bande de trois brigands lourdement armés. Ils ont fait irruption dans sa concession nuitamment.

«Ils m'ont intimé l'ordre de me coucher par terre, ce que j'ai fait sans hésiter. Tandis que mon voisin a refusé d'obtempérer. C'est sûrement pris de colère qu'ils ont pointé l'arme sur lui et appuyé sur la gâchette», témoigne une victime et témoin qui a requis l'anonymat.

L'orateur qui garde encore les séquelles de son traumatisme, dit n'avoir eu la vie sauve que grâce à la force divine. Curieusement, les bandits n'ont rien emporté, apprend-on. Ses collègues de la délégation régionale de la Sûreté nationale portent encore le deuil. A la Division régionale de la police judiciaire de l'Ouest où une enquête a été ouverte, l'on ne cache pas la thèse d'un règlement de compte puisque rien n’a été dérobé.

Avant son décès, le défunt était chef de poste d'identification en service au commissariat de sécurité publique de Babadjou, dans le département des Bamboutos, après son passage tour à tour dans les villes de Galim et Bandjoun. Il est sorti de l'école de formation en qualité d’inspecteur de police, en 2000, avant de gravir les échelons jusqu'en 2002.

26mars
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo