World news CAMEROUN :: Nicky Love Fotso nouvelle maire de Bandjoun? :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
World news CAMEROUN :: Nicky Love Fotso nouvelle maire de Bandjoun? :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU
 
CAMEROUN :: POLITIQUE CAMEROUN :: Nicky Love Fotso nouvelle maire de Bandjoun? :: CAMEROON
  • camer.be : Oswald Hermann G'nowa
  • mardi 24 mars 2020 08:58:00
  • 7665

World news CAMEROUN :: Nicky Love Fotso nouvelle maire de Bandjoun? :: CAMEROON CAMEROUN INFO - CAMEROUN ACTU

Le fauteuil mayoral est mis en jeu à la commune de Pête Bandjoun depuis le décès de Victor Fotso, 94 ans, survenu à Paris (France) le 20 mars .

Depuis 2013, Victor Fotso préparait sa fille Nicky Love Maptuè Fotso à sa succession à la tête de la commune. La fille du patriarche avait fait son entrée dans l'exécutif communale de Pête Bndjoun le 16 octobre 2013.

Forcing paternel

Sous l'impulsion de son père, Maptuè Fotso remplaçait de manière fracassante le 1er adjoint, Tamgho originaire du quartier soung et par ailleurs proviseur du lycée technique de Bandjoun.

Il était reproché à l'infortuné les faits d'abus de confiance et de la largesse du patriarche Victor Fotso. La gestion de l'ex 1er adjoint déchu avait, selon ses détracteurs, engendré des frustrations au niveau du personnel communal et orchestré des trous financiers au niveau des recettes communales.

Hélène Fokoua, Jacqueline Teta et Abraham Sassum respectivement 2e, 3e et 4e adjoints au maire complétaient l'effectif de l'exécutif communal en 2013.

2020: Fotso victor n'avait ni voté, ni  prêté serment

Vitos Fotso n'avait pas voté le 9 février dernier. Charles NDONGO l'affirme d'ailleurs dans les colonnes de Cameroon Tribune (N° 12059/8258, page 4, du lundi 23 mars 2020. Le DG de la CRTV indiquait: "bravant sa maladie en phase terminale, il est venu, par son jet privé médicalisé toujours à sa disposition sur le tarmac de l’aéroport de Bafoussam-Bamoungoum, avec l’intention de voter dans le cadre de la double élection du 09 février 2020. Par le fait même, il entendait ainsi rejeter le boycott prôné par quelque « petit parti politique». Le cœur y était encore, le corps non: il a dû repartir l’avant-veille de l’échéance (le 7 février, ndlr), afin que son destin s’accomplisse…"

L'absence de Victor Fotso pour des raisons de santé avait marqué les esprits lors de la récente cérémonie de prestation de serment qui faisait suite aux élections du 9 février 2020. Il avait donc été élu au poste de maire alors qu'il n'était pas présent sur le territoire.

Par contre, ce fut le cas des 4 adjoints qui sont dans l'ordre: Nicky Love Maptuè Fotso, Hélène Kapche Epouse Fokoua, Abraham Sassum et Jacques Polla. Exit donc Jacqueline Teta puisqu'elle ne fait plus partie de l'exécutif communal.

Profils de candidats au mayorat

L'avocate, 2ème adjoint

Hélène Kapche Epouse Fokoua est une avocate inscrite au barreau du Cameroun. Son cabinet est situé dans la ville de Douala.

Alors qu'elle occupaait le poste de 3ème adjoint au maire de la commune de Pété-Bandjoun il y 8 ans, Hélène FOKOUA avait eu le privilège de célébré l'union civile entre Laure Toukam Fotso et Gérémi Njitap. C'était le 30 août 2012.

Hélène FONKOUA a été depuis lors promu au poste de 2ème adjoint au maire en lieu et place de Jacqueline Teta. Le 18 janvier dernier, l'avocate inscrite également au barreau de Dakar (Sénégal) avait lu le discours de rétrocession de l'hôtel de ville de Bandjoun à l'Etat. Elle le faisait en lieu et place de Victor Fotso présent, mais très affaibli par son état de santé. Au terme des élections du 9 février dernier, elle a rempilé au poste de 2ème adjoint au maire.

L'ingénieur 3ème adjoint

Abraham Sassum est un ingénieur de génie civil.

L'homme d'affaires 4ème adjoint

Quant à Jacques Polla, il est un opérateur économique. Ce dernier est d'ailleurs le PDG de l'hôtel la vallée des Princes à Douala. Selon les informations de camer.be aucune de ses 3 personnalités n'oseraient le moment venu, défier la volonté de Victor Fotso, à savoir la dévolution de sa succession au poste de maire de Pête Bandjoun. Le bureau du désormais ex-maire de Bandjoun est scellé sur ordre des autorités administrative depuis son décès survenu le 20 mars dernier à PAris (France).

Emmanuel Chatué (Canal 2) , Alfred Kamokwé Weindjie, Tueté Epouse Fotso, Colette Kamga, Jacqueline Djuikoua Epouse Teta devraient eux aussi, sauf surprise, contenir leurs ambitions personnelles pour accepter la discipline du parti (RDPC) et surtout respecter la volonté de Victor Fotso, volonté que défendra évidemment son "fils adoptif" le député RDPC Albert Kouinche.

Maptué Fotso selon toute vraissemblance

Nicky Love Maptuè Fotso est le 1er adjoint au maire de Bandjoun depuis quelques années. Reélue le 9 février dernier, la fille de Victor Fotso est considérée comme le vrai décideur, celle-là même qui s'occupe de tout la gestion administrative de la mairie. Seule lui manquait, du vivant de son père, la délégation généralisée de signature sur les actes officiels engageant la commune. Le père éponyme signait donc les documents administratifs pour accomplir les formalités légales. Il est décédé, laissant un vide derrière lui.

Nicky Love Maptuè Fotso est donc désormais annoncée pour prendre la place de son défunt père au mayorat au plus tard le 22 mai prochain, sans grande concurrence en face. L'interprétation de la loi règlementant la vacance au pouvoir mayoral plaide en sa faveur. Ce serait une grande première à Bandjoun et dans la région de l'ouest où aucune femme n'a jamais occupé le poste de maire.

Mademoiselle Maptuè Fotso serait appuyé dans sa lourde tâche par Hélène Kapche Epouse Fokoua, Abraham Sassum, Jacques Polla et Justin Talom. Ce dernier, classé 6ème sur la liste RDPC lors des municipales du 9 février dernier,  ferait son entrée au sein de l'exécutif communal pour la toute 1ère fois.

Vacances de pouvoir à la tête de la mairie

Extrait de la Loi 2019/024 du 24 décembre 2019 portant code général des collectivités territoriales décentralisées

ARTICLE 205: (1) En cas décès, de démission ou de revocation du Maire ou d'un Adjoint au Maire, le Conseil Municipal est convoqué pour élire un nouveau Maire ou un Adjoint au Maire, dans les soixante (60) jours qui suivent le décès, la démission ou la révocation.

(2) L'intérim est assuré pendant le délai prévu à l'alinéa 1 ci-dessus par un Adjoint au Maire, suivant l'ordre de préséance ou à défaut, par l'un des cinq (05) Conseillers les plus âgés, désigné par le Conseil Municipal.

(3) En cas de vacance d'un poste d'Adjoint au Maire, les Adjoints en poste disposent sur les candidats au remplacement d'un droit de préemption, suivant l'ordre de préséance acquis à l'élection précédente.

24mars
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo