CAMEROUN :: Nyong-et-Kellé : Affiche alléchante :: CAMEROON
CAMEROUN :: Nyong-et-Kellé : Affiche alléchante :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Source : Cameroon Tribune
  • mercredi 22 janvier 2020 07:03:00
  • 1997

CAMEROUN :: Nyong-et-Kellé : Affiche alléchante :: CAMEROON

La liste des candidats du RDPC aura face à elle celle du PCRN conduite par son président national, Cabral Libii, avec en embuscade, le PURS dirigé par une certaine Albertine Ngo Pondi, épouse Matomba.

Exit donc le règne de l’Union des populations du Cameroun (UPC) qui a occupé les trois sièges de députés de la circonscription électorale du Nyong-et-Kellé au cours de la dernière mandature. Le parti victime de ses divisions internes va assister en arbitre à la rude bataille que vont se livrer deux des poids lourds de ce département. D’abord le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), sevré de l’Assemblée nationale depuis 2013 a choisi d’aligner des candidats qui ne sont pas des inconnus de la scène politique locale. Avec à leur tête, celui qui a occupé les fonctions de maire de Biyouha entre 2002 et 2007, Gwodog Parfait Kouang, avant de devenir député suppléant entre 2007 et 2013. L’ancien président de la grande section RDPC du Nyong-et-Kellé a avec lui l’une des présidentes de section OFRDPC de la localité, Maah Agnès Anne Véronique épouse Mbeng et surtout l’un des trois députés de la mandature 2007-2013, Jean Calvin Libock.

Est-ce pour autant qu’il faut penser que tout est acquis à cette liste dans cette liste qui a souvent été présentée, à tort ou à raison comme l’un des fiefs traditionnels de l’UPC ? Que non ! Face à elle, se dresse celle du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) conduite par son président national, Cabral Libii. Celui arrivé troisième lors de la dernière élection présidentielle du 7 octobre 2018 continue d’ailleurs de surfer sur cette position aujourd’hui. Et ce n’est certainement pas le changement de formation politique qu’il a opéré entre temps qui a pu amoindrir sa popularité.

Mais face à ces deux « poids lourds », pourrait se présenter un troisième larron. Le Parti uni pour la rénovation sociale (PURS). Si son leader, Serge Espoir Matomba a choisi de s’engager dans la circonscription de Wouri-Ouest, la liste du parti ici sera conduite par une … Matomba. Albertine Ngo Pondi, de son nom de jeune fille, n’est que l’épouse de l’autre. Mais sera-ce suffisant pour rafler la mise aux concurrents des deux autres formations politiques ? Réponse au soir du 9 février 2020 .

22janv.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo