Enow Abrams Egbe : Nous avions déjà à l’esprit d’anticiper le double scrutin de février
CAMEROUN :: POLITIQUE

CAMEROUN :: Enow Abrams Egbe : Nous avions déjà à l’esprit d’anticiper le double scrutin de février :: CAMEROON

Le président du Conseil électoral d’Elections Cameroon (Elecam) fait l’état des préparatifs des prochaines élections municipales et législatives.

Elecam est-il fin prêt pour l’organisation des législatives et municipales du 09 février sur toute l’étendue du territoire ?
En effet, à ce jour, diverses formations et sessions de renforcement des capacités du personnel ont déjà eu lieu. Concernant la logistique, nous en sommes à la phase du conditionnement des matériels et documents électoraux afin de les acheminer dans les délais dans les bureaux de vote. En outre, la sélection des présidents des commissions locales de votes est quasiment achevée et nous envisageons de lancer leurs formations dans les prochains jours. D’ailleurs les descentes régulières des membres du conseil électoral sur le terrain ont pour but de suivre et de superviser de manière rapprochée ces activités. Vous comprenez donc qu’Elecam n’a pas attendu la convocation du corps électoral pour entamer les préparatifs des élections en cours.

À moins d’un mois de ces élections, quelles sont les dispositions prises pour que le vote soit effectif dans les régions du Nord-Ouest et le Sud-Ouest ?
Comme vous le savez, et pour des raisons évidentes, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest vivent une situation inhabituelle, tout autant que celles de l’Extrême-Nord et de l’Est. Des actions conjuguées du gouvernement, d’Elecam et des partenaires politiques sont entreprises et des dispositions particulières sont mises en place afin d’assurer l’effectivité du déroulement du scrutin et la sécurité des électeurs dans ces régions. C’est l’occasion de saluer l’accompagnement ainsi que tous les efforts gouvernementaux visant à assurer la sécurité avant, pendant et après le scrutin dans ces paries du pays.

Beaucoup d’irrégularités observées lors de la présidentielle de 2018, notamment des cas de doublons sur les listes électorales, des personnes régulièrement inscrites et dont les noms ne figurent pas dans leurs circonscriptions électorales, l’ouverture tardive de certains bureaux de vote, etc. Qu’est-ce qui est fait pour résoudre à la portion congrue ces irrégularités lors des prochaines échéances ?
Vous imaginez bien que le processus électoral est un phénomène en constante amélioration. J’ajouterai que chaque élection à sa particularité, avec des points positifs et des aspects à améliorer. Vous avez sans doute remarqué, au lendemain de l’élection présidentielle de 2018, que nous avions organisé avec les acteurs du processus électoral, un séminaire-atelier du 26 au 30 novembre 2018 à Douala dans l’optique d’évaluer ledit scrutin et d’en tirer les leçons pour efficacement aborder les échéances à venir. Le portail des camerounais de Belgique (@camer.be). Ceci dit, nous avions déjà à l’esprit d’anticiper l’avènement du double scrutin de février 2020. Je vous invite à bien vouloir lire le résumé exécutif dudit séminaire que nous avons officiellement présenté le 12 février 2019, et dans lequel un certain nombre de recommandations ont amplement été évoquées.

Par la suite des rencontres bilatérales ont été tenues avec tous les acteurs du processus électoral, au mois d’avril dernier, afin de mieux édifier les et les autres sur leurs rôles dans le processus électoral. Depuis lors, nous nous attelons, dans le strict respect des dispositions légales en vigueur, à les mettre en application en vue de la réussite des élections législative et municipale prochaines.

Les régionales pourraient également se tenir en 2020. Elecam a-t-il les ressources nécessaires à l’organisation de cette élection juste après un double scrutin qui mobilise autant de moyens ?
Pour le moment, toutes nos équipes sont à pied d’oeuvre pour préparation du double scrutin, afin de réussir le pari le pari d’une organisation efficace des élections dans le contexte présent, car il va de soi que les défis à relever sont immenses. Pour ce qui est des élections régionales dont vous faites allusion, je vous propose de revenir me rendre visite dès que vous aurez été informé de la convocation du collège électoral y relatif. Au demeura, permettez-moi de saisir cette perche pour vous encourager pour le travail que vous abattez au quotidien et de vous exhorter vivement à continuer dans cette démarche d’accompagnement du processus électoral à travers une communication saine et responsable.

Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

Les + récents

partenaire

Vidéo de la semaine

évènement

Vidéo

L'actualité en vidéo