CAMEROUN :: Concours de l’IRIC : Plus de 700 candidats au front :: CAMEROON
CAMEROUN :: Concours de l’IRIC : Plus de 700 candidats au front :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE CAMEROUN :: Concours de l?IRIC : Plus de 700 candidats au front :: CAMEROON
  • Cameroon Tribune : Rabiyatou MANA
  • jeudi 12 septembre 2019 09:47:00
  • 942

CAMEROUN :: Concours de l’IRIC : Plus de 700 candidats au front :: CAMEROON

Les postulants affrontent depuis hier les épreuves d’entrée à l’Institut des Relations internationales du Cameroun pour le compte de l’année académique 2019-2020.

C’est à 9h que la sonnerie pour le lancement des premières épreuves retentit. Hier, au campus de l’Institut des Relations internationales du Cameroun (Iric) à Yaoundé, ils sont plus de 700 candidats à affronter les épreuves du concours d’entrée dans cette prestigieuse école de diplomatie. Silence de mort. C’est la concentration totale face aux copies. Ils sont étudiants et travailleurs, Camerounais et étrangers. Tous composent avec un seul objectif en tête : faire partie des heureux élus. « Le concours d’entrée à l’Institut des Relations internationales du Cameroun est un moment très important.

Parce que l’Iric est la plus vieille académie diplomatique en Afrique, au sud du Sahara. C’est toujours un moment exceptionnel pour les étudiants qui viennent se familiariser aux relations internationales et à la diplomatie », a soutenu Salomon Eheth, ministre plénipotentiaire hors échelle et directeur de l’Iric. Le patron des lieux et le staff administratif ont fait le tour des salles d’examen, pour se rassurer du bon déroulement des épreuves.

Deux filières étaient concernées par l’examen hier : banque-monnaie-Finance internationales et Contentieux international. Les can- didats étaient face à deux épreuves, en spécialité et une autre de langue. Aujourd’hui, trois autres filières se jettent à l’eau. Ce sont : communication et action publique internationale, marketing international et intégration régionale et management des institutions communautaires. Le portail des camerounais de Belgique. Selon le directeur, les sujets qui sont donnés pour cette session tiennent compte de la problématique et des préoccupations au développement. Ainsi, le sujet en droit international par exemple était axé sur la contribution du juge international à la construction de la paix.

Les questions sur la zone économique, le libre échange, la monnaie, entre autres ont été également soulevées. Cinq absents ont été enregistrés durant la journée d’hier. En dehors de ces absences, le directeur de l’Iric, Salomon Eheth rassure sur le bon déroulement. La session 2019 du concours de l’Iric a par ailleurs connu une augmentation des effectifs de l’ordre de 20%, par rapport à l’année dernière, fait savoir Salomon Eheth, qui y voit « une preuve de l’intérêt porté aux relations internationales » .

12sept.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo