CAMEROUN :: Jean Célestin Watat : Que l’élite de l’Ouest soit sincère envers Paul Biya :: CAMEROON
CAMEROUN :: Jean Célestin Watat : Que l’élite de l’Ouest soit sincère envers Paul Biya :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Mutations : Lazare Kingue
  • lundi 22 juillet 2019 09:32:00
  • 5984

CAMEROUN :: Jean Célestin Watat : Que l’élite de l’Ouest soit sincère envers Paul Biya :: CAMEROON

Ressortissant de l’Ouest et Kribien d’adoption depuis 40 ans, l’opérateur économique réagit suite à la tenue du meeting de Bafoussam samedi.

L’appel au génocide Bulu, lancé par un activiste originaire de l’Ouest-Cameroun provoque la controverse. Dans quel bord vous rangez-vous ?
Aujourd’hui au Cameroun on parle sans cesse de progrès, de rassemblement, de vivre ensemble. C’est anormal que le mot génocide revienne dans nos discours. Nous condamnons avec virulence une telle conception qui relève du barbarisme tribale. Le tribalisme nous devons l’éradiquer puisque des communautés vivent ensemble. Nous sommes dans des mariages inter-ethniques. Il est inadmissible de faire avec ceux qui cautionnent le tribalisme.

L’Ouest tout entière est sortie samedi pour condamner et pour appeler au respect des institutions…
Ce méga meeting est une très bonne initiative que nous avons saluée. Bien qu’étant loin ici à Kribi nous avons marqué notre adhésion. Nous avons été de tout coeur et avons communié avec nos frères et soeurs présents à ce rassemblement. Assis devant l’écran nous avons vécu la retransmission de la cérémonie du début à la fin. C’est comme si nous étions sur place avec eux. Nous avons communié avec eux, d’autant plus que nous devons tous respecter les institutions. Nul n’a le droit d’aller à l’encontre des règles établies par un régime, un gouvernement. La sortie de l’élite de l’Ouest a toute sa place et sa signification pour faire comprendre à nos enfants qu’ils ne doivent pas déraper. Notre seul regret ici c’est que le champ n’a pas été élargi.

C’est-à-dire quoi concrètement ?
Ce que je veux dire c’est que cela aurait dû être étendu sur le plan national. Car il y a des ressortissants de l’Ouest dans chaque ville du Cameroun. Il fallait une organisation ‘’béton’’ de sorte que pendant que la cérémonie se déroulait à Bafoussam, qu’elle soit simultanée à Kribi, à Sagmelima, à Douala Yaoundé (…) Ngaoundéré. Car l’objet du meeting était la défense d’une cause nationale. Et une cause nationale doit être manifestée sur le plan national. Par ailleurs, il faut que l’Ouest soit sincère envers Paul Biya. Il manque beaucoup de sincérité et de cohésion entre les élites. La convergence est à peine visible et le jeu est celui d’hypocrites. Certes mes frères ont massivement répondu à l’appel. Mais l’ont-ils fait de manière sincère ou par obligation pour le paraître ?

Quels sont les éléments qui vous poussent à la soutenir ?
Je soutiens et je salue cette disposition des personnes d’un âge avancé qui se sont sacrifiées sous une pluie battante pour défendre une cause. C’est un signal fort de ce qu’ils veulent le respect des institutions. Mais je crois que lorsque nous nous engageons à défendre une cause, cela doit être fait de forte conviction intérieure. Il serait aberrant qu’après un meeting comme celui de samedi il n’y ait pas une suite logique de faits probants de sincérité. Je l’ai dit plus haut, la convergence est à peine visible, il manque quelque cohésion entre les élites. Le portail des camerounais de Belgique. On a ce théâtre en circulation sur les réseaux sociaux. Un des fils du sultan a déclaré quelques jours avant l’événement, que les initiateurs du mouvement qui, selon lui, sont d’ailleurs hypocrites envers son père, sont allés le voir, l’obligeant à prendre part à cette manifestation, alors que lui il avait un autre engagement traditionnel. Le fils a clairement déclaré : « Je vous rassure, mon père ne viendra pas dans cette mascarade organisée par des traitres ». C’est une preuve que quelque chose ne va pas. La cohésion est mise en mal. Or il faut que le message soit bien perçu par nos enfants qui passent le temps à vilipender le chef de l’Etat. Même Kamto qui se plaint sait qu’il existe un chef d’Etat qui mérite du respect. Même le gouvernement Suisse sait qu’il a reçu un Chef d’Etat et non pas un simple camerounais. Alors il faudrait que l’Ouest soit sincère et que les élites disent à leurs enfants de se calmer. Car s’il se trouvait qu’il y a une transition à faire, il faut que ce soit dans la paix et la concorde. Et tout acte de concorde contribue à ériger notre Etat.

22juil.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE

canal de vie

Vidéo