Accusés de lui avoir volé 10 mille tonnes de gravier, des employés de Razel Cameroun sont licenciés :: CAMEROON
Accusés de lui avoir volé 10 mille tonnes de gravier, des employés de Razel Cameroun sont licenciés :: CAMEROON
 
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : E.D
  • mercredi 17 juillet 2019 12:03:00
  • 2387

Accusés de lui avoir volé 10 mille tonnes de gravier, des employés de Razel Cameroun sont licenciés :: CAMEROON

Alors que la multinationale française de Travaux publics a achevé les travaux de la route Bangangte – Foumbot depuis quelques mois, Camer.be apprend que des employés de Razel Bafoussam, sont accusés par le top management de l’entreprise, de lui avoir volé 10 mille tonnes de gravier, dans la carrière de Maka, département du Noun à 21 kilomètres de Bangangté. « Razel a porté plainte contre les présumés voleurs du gravier de la carrière de Maka », nous apprend une source introduite.

Votre journal s’est fait dire de sources concordantes et fiables que, Razel Cameroun a licencié plusieurs de ses employés. Selon nos informations, ces derniers, appartenaient à Razel Bafoussam (région de l’Ouest).

Il leur est reproché selon nos sources, d’avoir volé 10 mille de tonnes de gravier, dans la mine de Maka, qu’exploitait Razel, dans le cadre des travaux qu’il a réalisés sur le tronçon Bangangté – Foumbot. Toutefois, rien pour le moment, ne nous permet, de cautionner cette affirmation de vol de gravier, que maintient le top management de Razel Cameroun, comme étant l’œuvre de ses ex- employés.

Des informations indiquent que le coup de vol, a été perpétré, à la fin des travaux, en mars dernier. L’on apprend alors que la carrière de Maka dont l’exploitation a été arrêtée, a été repliée depuis deux mois, les travaux de la route étant terminés.

« Suite à ce démontage, les employés de la carrière en contrat à durée de chantier, ont donc été arrêtés pour fin de contrat. Ce qui est tout à fait normal selon les procédures », fait savoir un de nos informateurs qui semble avoir quelques teintures en droit du travail. Le coup de vol survenu, Razel a procédé au renvoi de tous ses employés à contrat à durée déterminée, et n’a conservé que les personnels liés par un contrat à durée indéterminée.

Les travaux de la route Bangangté – Foumbot effectués par Razel Cameroun, entrent dans le cadre du projet de construction, des routes de désenclavement du bassin agricole de l’Ouest (lot 2, Bangangté – Foumbot – Galim). De nos recoupements, c’est cette carrière de Maka qui, a permis à Razel, de produire des agrégats indispensables à la construction du tronçon Banganté – Foumbot, long de 51 kilomètres. « Les travaux de ce tronçon étant achevés, la carrière est désormais fermée, et l’entreprise a démobilisé les moyens d’exécution mobilisés à cet effet », nous fait-on dire.

En attendant donc le dénouement de cette affaire de vol présumé de 10 mille tonnes de gravier à la carrière de Maka, les employés indexés de Razel Cameroun (Razel Bafoussam), demeurent présumés innocents, en attendant d’être reconnus coupables par les instances habilitées.

Toutes nos tentatives depuis deux jours au téléphone pour avoir la version d’un des employés licenciés de Razel Bafoussam, n’ont connu aucun succès.

17juil.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE

canal de vie

Vidéo