Camer.be
CAMEROUN :: Salaires impayés : La Fecafoot a encore 12 jours pour résoudre le problème :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Mutations : Claude Olivier Banaken
  • mercredi 20 février 2019 11:15:00
  • 4246

CAMEROUN :: Salaires impayés : La Fecafoot a encore 12 jours pour résoudre le problème :: CAMEROON

Dans une correspondance adressée à Seidou Mbombo Njoya, la Fifa donne jusqu’au 04 mars prochain au président de la Fecafoot pour trouver une solution aux arriérés de salaires dus aux joueurs par les clubs professionnels.

Selon le syndicat national des footballeurs du Cameroun (Synafoc), 24 des 33clubs en ligue un et deux ne s’acquittent de leurs obligations salariales envers leurs joueurs. Après le (Synafoc) et la Fédération internationale des footballeurs professionnels (Fifpro), c’est au tour de la Fédération international de football association (Fifa) de prendre position sur l’affaire des salaires impayés par certains clubs affiliés au sein de la Ligue de football professionnelle du Cameroun (Lfpc).

Lundi 18 février dernier, la Fifa, dans un courrier signé par Fatma Samoura, son secrétaire général et adressé au nouveau président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) précise qu’il est de « la responsabilité de la Fecafoot de veiller au respect des droits de ses joueurs professionnels ». L'info claire et nette. Ainsi, Zurich instruit Tsinga de prendre toutes les « mesures » qui s’imposent pour que des solutions en vue du paiement des salaires des joueurs évoluant dans les championnats professionnels du Cameroun soient trouvées et communiquées à l’instance faîtière du football mondial avant le 04 mars prochain.

Date butoir.

Si la Fecafoot ne parvient pas à contraindre les clubs concernés au paiement de leurs dettes, la Fifa a le pouvoir de frapper ces derniers sur le plan administratif. Il faut dire que Bamboutos de Mbouda avait déjà été victime d’une pareille décision de l’instance dirigeante du football mondial. Le club de l’Ouest-Cameroun a été relégué en ligue 2 cette saison pour presque les mêmes raisons avec à la clef une indemnité à payer. Une pression supplémentaire pour les dirigeants des clubs qui ont pris l’habitude de ne pas respecter les clauses contractuelles concluent avec leurs joueurs.

En effet, le 05 février dernier, la Fifpro et le Synafoc ont conjointement saisie la Fecafoot sur la situation du non-paiement des salaires et primes d’un nombre important de footballeurs évoluant en ligue 1 et 2. Au total, 24 clubs sur les 33 affiliés à la Lfpc, ne se sont plus acquittés de leurs obligations contractuelles vis-à-vis de leurs joueurs depuis la saison 2017-2018. Les deux structures de défense des intérêts des footballeurs avaient demandé à Seidou Mbombo Njoya de tout mettre en oeuvre pour que les joueurs entrent en possession de leurs droits. Seulement, rien n’a été fait jusqu’ici. Toutefois, avec l’intervention de la Fifa, le Synafoc aura certainement un rôle important à jouer dans les négociations entre joueurs et dirigeants de clubs. Si ces derniers sont résolus à une sortie de crise.

20févr.
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo